JO 2020

Le ministre flamand des Sports espère une vaccination rapide des athlètes olympiques

Le ministre flamand des Sports espère une vaccination rapide des athlètes olympiques

Image d’illustration Photo News

Le ministre flamand des Sports, Ben Weyts (N-VA), espère pouvoir apporter des éclaircissements sur la date de vaccination des athlètes olympiques et paralympiques belges dès que possible. Il vise le mois de mai, et de préférence le début de ce mois.

Weyts, ainsi que ses collègues ministres des Sports, Valérie Glatigny pour la Wallonie et Isabelle Weykmans pour la partie germanophone, ont récemment plaidé auprès de leurs collègues du ministère de la Santé pour accélérer la vaccination des athlètes olympiques et paralympiques belges et de leurs entraîneurs en vue des Jeux de Tokyo.

«Nous espérons faire vacciner les athlètes concernés le plus rapidement possible», a déclaré vendredi à Belga Michael Devoldere, porte-parole du ministre Weyts. «Nous visons le mois de mai, et de préférence le début plutôt que le milieu du mois. Nous voulons absolument éviter les dix dernières semaines avant le début des Jeux. C’est la période de préparation la plus importante pour les athlètes.»

M. Devoldere a souligné qu’il n’y avait guère d’autres changements à apporter à la stratégie nationale de vaccination. «Pour la Flandre, cela concerne moins de 300 personnes. La stratégie de vaccination ne doit pas être modifiée du tout. Notre idée est de donner aux différents ministères de l’Action sociale, au niveau des régions, la possibilité de vacciner les athlètes. Nous voulons que nos athlètes puissent prendre part aux Jeux Olympiques sur un pied d’égalité avec leurs concurrents. Nous savons que cette vaccination précoce est un sujet sensible, mais si les athlètes belges réussissent aux Jeux de l’été prochain, le pays tout entier aura de la sympathie pour eux. Pour nous, il s’agit d’une bonne gestion d’un très petit nombre de vaccins. J’espère qu’une décision sera bientôt prise et que ce sera la bonne.»