article abonné offert

BASTOGNE

Fâché envers son employeur Vivalia, le kiné de Bastogne Alain Bauwens part travailler pour le CHU Namur

Fâché envers son employeur Vivalia, le kiné de Bastogne Alain Bauwens part travailler pour le CHU Namur

Alain Bauwens se dit amer ne n’avoir jamais été entendu. Il part travailler désormais pour le CHU UCL Namur - ÉdA

Amer après des années de lutte pour réclamer une harmonisation des salaires entre Marche et Bastogne, le kiné Alain Bauwens quitte l’IFAC.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 24 des 655 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?