USA

Fusillade dans des locaux de FedEx à Indianapolis: au moins 8 morts

Fusillade dans des locaux de FedEx à Indianapolis: au moins 8 morts

Les armes à feu tuent chaque année près de 40.000 personnes aux États-Unis, des suicides pour plus de la moitié. WRTV Indianapolis

Huit personnes sont décédées dans une fusillade qui s’est produite jeudi en fin de journée (heure locale) dans un établissement FedEx à Indianapolis, dans le centre des États-Unis, a indiqué la police.

Les forces de l’ordre s’occupent d’une «situation d’accident de masse», selon l’officier Genae Cook, porte-parole de la police métropolitaine d’Indianapolis, citée par CNN.

Celle-ci a précisé que la menace semblait toutefois sous contrôle étant donné que «selon des informations préliminaires, le tireur s’est suicidé».

Huit personnes sont décédées, a établi la police dans un premier bilan. Plusieurs personnes présentaient des blessures correspondant à des plaies par balle et d’autres ont également été transportées à l’hôpital, a ajouté Mme Cook.

Un témoin travaillant sur le site a raconté à la télévision locale WISH-TV avoir vu une personne tirer à l’arme automatique. «J’ai vu un homme avec une sorte de pistolet-mitrailleur, une arme automatique, et il tirait en plein air», a déclaré Jeremiah Miller. «Je me suis baissé immédiatement, j’avais peur.»

J’ai vu un homme avec une sorte de pistolet-mitrailleur, une arme automatique, et il tirait en plein air

FedEx a confirmé dans un communiqué une fusillade sur son site et souligné que le groupe coopérait avec les autorités. «Nous avons connaissance de la fusillade tragique sur notre installation au sol près de l’aéroport d’Indianapolis», selon le communiqué de FedEx. «La sécurité est notre priorité absolue et nos pensées vont à tous ceux qui ont été touchés.»

Ces bureaux de l’entreprise américaine de fret et de courrier constituent le deuxième plus grand pôle de FedEx. Plus de 4.000 personnes travaillent sur ce site.

Le 9 avril, une personne avait été tuée et plusieurs autres blessées dans un magasin d’ameublement au Texas, quelques heures après la présentation par le président Joe Biden d’un plan pour lutter contre la violence par armes à feu.

Le 31 mars, quatre personnes, dont un enfant de neuf ans, avaient été tuées près de Los Angeles, une fusillade survenue après deux autres tueries qui ont fait 18 morts en mars en particulier huit personnes dont six femmes asiatiques dans des salons de massage d’Atlanta en Géorgie.

Les armes à feu tuent chaque année près de 40.000 personnes aux États-Unis, des suicides pour plus de la moitié.