THE VOICE

THE VOICE| Alice sur la seconde marche du podium: «Pour moi, c’est le scénario parfait»

THE VOICE| Alice sur la seconde marche du podium: «Pour moi, c’est le scénario parfait»

Même si elle n’est pas The Voice 2021, Alice Van Eesbeeck a une nouvelle fois crevé l’écran mardi. La Perwézienne a notamment partagé la scène avec Calogero. RTBF – Ingrid Otto

Elle n’a pas remporté The Voice mais Alice s’est trouvée artistiquement. Sa plus grande satisfaction…

Avec 47% des votes du public – contre 53% pour Jérémie Makiese –, Alice Van Eesbeeck a terminé sur la deuxième marche du podium mardi soir lors de la finale de The Voice (RTBF).

+ VIDÉO | «Gagner The Voice, je ne m’y attendais pas du tout: je vis un rêve éveillé»: l’interview de Jérémie au lendemain de sa victoire

+ LIRE AUSSI| Typh Barrow : «C’est du caviar de bosser avec un talent comme Alice»

Loin d’être abattue, la Perwézienne avait le sourire au lendemain de ce show d’un très haut standing. «Franchement, voir Jérémie gagner, c’est le scénario parfait pour moi. Ça fait des années que j’essaye de faire quelque chose dans la musique et je n’y suis jamais vraiment arrivée parce que j’ai toujours été une touche-à-tout, explique la jeune femme de 24 ans. Je n’arrivais pas à me trouver et en fait, The Voice et Typh en particulier, m’ont vraiment apporté ça. Je me suis rendu compte que je n’étais pas faite pour être un bulldozer de la chanson anglaise mais que j’étais vraiment faite pour le français finalement. C’est ça mon plus beau cadeau: m’être trouvée artistiquement. C’est pour ça que ne pas gagner finalement, ça m’est complètement égal parce que j’ai trouvé plus grosse satisfaction que ça.»

+ LIRE AUSSI| Ben’Do: «Bien sûr qu’Alice peut gagner The Voice»

C’est en effet après ses magnifiques interprétations en français sur des chansons de Calogero et de Charles Aznavour qu’Alice s’est véritablement révélée aux yeux du public qui n’a cessé de la plébisciter tout au long de l’aventure.

Une rencontre déterminante

Si elle est incapable d’épingler le plus beau moment de son aventure, Alice van Eesbeeck gardera en mémoire la belle relation nouée avec Typh Barrow, sa coach. «Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion d’apprendre à la connaître au début de l’aventure puisqu’elle devait se partager entre tous ses talents mais je me suis rapprochée une fois qu’on a été à deux et elle est exceptionnelle, vraiment.»

+ LIRE AUSSI| Alice en finale de «The Voice»: «Une vraie interprète»

L’interprète d’Aloha a même invité Alice et Édith à l’accompagner sur scène lors de son concert à Forest National, le 12 mars prochain. «Nous allons forcément rester en contact mais au-delà de ça, j’espère ne jamais la perdre car en plus d’être une super coach, c’est vraiment un être humain incroyable, qui m’a beaucoup apporté.»

Après ces trois mois d’une aventure intense, Alice va désormais ressentir un grand vide. «Ça fait des mois qu’on est tous ensemble, qu’on vit un rêve et là maintenant, on rentre chez nous et retour à la vie normale. C’est dur, c’est un choc auquel on n’est pas préparé. Maintenant, je vais me concentrer essentiellement sur mon projet musical, me tourner vers des gens qui pourraient m’aider, ce qui ne m’empêche pas de continuer mes études (NDLR: à l’IMEP de Namur) mais pendant les mois qui arrivent, je vais prendre du temps pour ça», conclut-elle.


Nos dernières videos