CORONAVIRUS

VIDÉO | Bulles, commerces, écoles, horeca, couvre-feu: voici les annonces du Comité de concertation

Le Comité de concertation a décidé d’alléger plusieurs mesures sanitaires selon un calendrier précis ce mercredi. On fait le point.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées se sont réunis ce mercredi matin, dès 9h pour discuter des ajustements à apporter aux mesures sanitaires contre le coronavirus. Les ministres des différents niveaux de pouvoir ont dû trancher différents nœuds. Et après environ 7h de débat et de tensions, ils sont tombés d’accord sur différentes mesures.

Le Comité de concertation a décidé de maintenir la «pause de Pâques» de quatre semaines qu’elle avait décrétée le 24 mars, mais de permettre ensuite un certain assouplissement.

Le Premier ministre a annoncé un calendrier en quatre étapes: d’abord, la fin des vacances de Pâques, ensuite la fin de la temporisation pour le 25 avril, avant des premiers assouplissements pour le 8 mai et des adoucissements des mesures plus forts à partir de début juin.

 

Voyages non-essentiels autorisés mais déconseillés

 

Ce dimanche soir, l’interdiction des voyages « non essentiels » sera levée. À la place, il y aura un système de suivi et de tests. Si les voyages «non essentiels» ne sont plus interdits, ils restent toutefois déconseillés.

L’avis de voyage vers des zones rouges reste négatif. Au retour d’une de ces zones, un test sera obligatoire au jour 1 et au jour 7 tandis que 7 jours de quarantaine seront obligatoires.

 

Retour à l’école ce 19 avril, en hybride à partir de la 3e secondaire

 

Les écoles rouvriront dès le 19 avril en primaire et dans le premier degré du secondaire. Pour le 2e et 3e degré, cela se fera partiellement et à distance.

En ce qui concerne le supérieur, un jour par semaine se fera en présentiel, comme pour les examens.

 

Commerces et métiers de contact rouvriront le 26 avril

 

Le 26 avril prochain, les magasins jugés « non essentiels » pourront de nouveau rouvrir sans le système de rendez-vous. Le shopping devra se faire avec deux personnes du même foyer au maximum.

Il en va de même pour les métiers de contact «non essentiels», comme les coiffeurs, qui pourront aussi reprendre à partir du 26 avril.

À cette même date, la bulle sociale à l’extérieur passe de 4 à 10 personnes, tout en respectant les distances et les mesures sanitaires.

 

Plan «Plein Air» pour le 8 mai

 

Après ces premiers assouplissements, une nouvelle phase démarrera le 8 mai. Cette date correspond au moment où la «quasi-totalité des plus de 65 ans aura été vaccinée et sera protégée», a estimé le Comité de concertation. C’est donc aussi la date retenue pour relancer le «plan Plein Air» et son lot de nouvelles possibilités en extérieur.

 

Bulle intérieure élargie

 

Dès le 8 mai, chaque foyer pourra recevoir deux personnes, mais qui doivent appartenir à la même bulle.

 

Fin du couvre-feu le 8 mai

 

Le couvre-feu pourra être aboli le 8 mai. De minuit à 5h du matin, trois personnes au maximum pourront se retrouver ensemble à l’extérieur.

 

L’horeca pourra rouvrir ses terrasses le 8 mai

 

Les discussions étaient tendues autour de l’Horeca, ce qui fait que le Comité de concertation a traîné en longueur, mais un accord a finalement été trouvé en milieu d’après-midi. Les cafés et restaurants pourront finalement ouvrir leurs terrasses le 8 mai prochain.

 

Activités à l’extérieur limitées à 25 personnes

 

Au niveau des événements de groupe, les activités à l’extérieur seront limitées à 25 personnes maximum. Les événements sportifs continueront eux de se faire sans public, tandis que les parcs d’attractions et marchés/brocantes pourront redémarrer.

 

Des projets pilotes pour le sport, l’événementiel et la culture

 

Par ailleurs, le Premier ministre a annoncé des projets pilotes pour le sport, l’événementiel et la culture, afin de savoir quelle est la meilleure manière de pouvoir relancer ces activités.

Le Premier ministre libéral ouvre ainsi la porte à des événements «tests», comme il en existe aux Pays-Bas par exemple.

Un nouveau comité de concertation est attendu le 23 avril pour aborder la situation des secteurs culturel, sportif et événementiel.

Alexander De Croo: «Une approche plus prudente et réaliste»

VIDÉO | Bulles, commerces, écoles, horeca, couvre-feu: voici les annonces du Comité de concertation
Alexander De Croo a priviliégié «une nouvelle approche.» BELGA
En ouverture de la conférence de presse, le Premier ministre a annoncé avoir opté pour une nouvelle approche «plus prudente et réaliste, tout en mettant l’accent sur la confiance.»

Il a également expliqué que les hôpitaux restaient sous pression. «Quand on voit la situation dans les hôpitaux et dans les soins intensifs, on ne peut pas dire que nous avons de bonnes nouvelles.»

«Le visage de la pandémie a changé. Nous ne combattons plus le même virus qu’il y a un an et la virulence des variants est plus élevée. Toutefois, nous constatons que les mesures prises il y a deux semaines nous ont aidés. Les chiffres ont diminué, ce qui est positif car nous ne sommes pas dans une augmentation exponentielle», a ajouté le Premier ministre.

Après un premier confinement qui touchait toute la population, un deuxième qui touchait des secteurs d’activité, «nous sommes à un moment charnière où nous devons passer à des mesures personnalisées», a expliqué Alexander De Croo.



Coronavirus : le bilan en Belgique