article abonné offert

IXELLES

Avec la coopérative Rcoop, les métiers de contact ne se font plus de cheveux blancs pendant la crise

Avec la coopérative Rcoop, les métiers de contact ne se font plus de cheveux blancs pendant la crise

Rella Diop, coiffeuse depuis une dizaine d’années à Matonge, a rejoint Rcoop à la veille du reconfinement. Mais la construction juridique de la coopérative l’a empêchée de boire la tasse. ÉdA – Julien RENSONNET

Coiffeurs, esthéticiennes, masseurs, couturiers…: Rcoop rassemble une quinzaine de professionnels des métiers de contact. La coopérative ixelloise leur permet de travailler en autogestion tout en mutualisant les ressources et renforçant la solidarité. Certains ont ainsi évité de s’arracher les cheveux à l’arrivée du Covid-19.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 1684 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos
-->