JOGGING

Un parcours pirate en Principauté

Un parcours pirate en Principauté

Claude Sobry a balisé deux circuits au départ de l’église de Virelles. -

Organisé hors challenge Delhalle, il n’était réservé qu’aux membres et invités du JACO et reste encore accessible quelques jours.

Dans l’impossibilité d’ouvrir le Parc des Princes, la cour du château, l’Aquascope de Virelles ou encore le Café des Touristes, le club du JACO avait donné à son jogging de la Principauté de Chimay une forme bien différente cette année. Les runners avaient deux jours, samedi et dimanche, pour effectuer depuis leur domicile ou du lieu de leur choix les distances officielles de la course: 5,8 km et 14,3 km. Un principe déjà utilisé pour les manches précédentes du challenge Delhalle et qui, il faut bien l’avouer, semble avoir lassé beaucoup de runners. Mais il avait au moins pour mérite de faire «vivre» l’épreuve, en espérant que l’édition 2022 se déroule normalement. «Si nous avons tenu à maintenir notre course en l’organisant différemment, c’était avant tout pour l’association Trait d’Union qui vient en aide à la petite enfance de la région chimacienne, rappelle Claude Sobry, le président du Jogging Athlétique Club de l’Oise. Nous leur reverserons tous les bénéfices.»

Ils étaient deux à trois cents à s’être inscrits sur le site de Chronorace, à avoir payé leur petite cotisation de 5 euros et à avoir fait parvenir sur le site sa trace Strava ou fichier gpx. Les classements définitifs devraient être publiés très prochainement sur le site internet du chronométreur.

Pour satisfaire les membres de son club, Claude Sobry avait aussi tracé deux circuits au départ de l’église de Virelles. «Ces parcours étaient dissociés des parcours virtuels proposés dans le cadre du Delhalle et étaient réservés aux membres du club JACO, amis et invités afin d’éviter un afflux de personnes. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas fait d’annonce concernant ces deux tracés. Les runners sont venus à différents moments, et pas uniquement le week-end, puisque ces circuits étaient ouverts quelques jours avant les dates officielles de la course.»

Les runners passaient par Vaulx, Lompret et passaient à l’arrière du lac de Virelles. «Nous avions obtenu l’autorisation de la DNF», tient à préciser Claude. À noter que ces circuits resteront encore balisés cette semaine. Avis aux amateurs!

À Monceau-Imbrechies, par vagues

La prochaine organisation du JACO sera le jogging de Monceau-Imbrechies, prévu le premier samedi du mois de juin. «Comme tous les organisateurs de course à pied, nous serons très attentifs aux prochains conseils de sécurité. Si nous pouvons organiser des départs par vagues, nous le ferons. Quoi qu’il arrive, nous baliserons le circuit et nous le ferons savoir à tout le monde car, contrairement à ce qui aurait pu se passer avec notre jogging de la Principauté, nous ne nous attendons pas à avoir des centaines de runners dans ce village.»