SCIENCES – BELGIQUE

Quand certains virologues agacent le monde scientifique: «Certains ont relaté des contre-vérités»

Quand certains virologues agacent le monde scientifique: «Certains ont relaté des contre-vérités»

Bert Blocken regrette que certains experts se prononcent sur des thématiques qu’ils ne maîtrisent pas. Photo News

S’il regrette que la communauté scientifique ne soit pas toujours entendue par les autorités belges, Bert Blocken, un ingénieur belge réputé, déplore encore plus l’attitude de certains experts «très médiatisés» qui se prononcent parfois sur des domaines qui ne sont pas les leurs.

Pourtant réputé dans son domaine d’activité, Bert Blocken (KULeuven et TU Eindhoven) a rarement été sollicité par les autorités belges durant la crise sanitaire.

«Je n’ai eu que quelques contacts, note celui qui a mené plusieurs études scientifiques «Covid» (sur la propagation du SARS-CoV-2 dans l’air notamment) depuis le début de la pandémie. C’est évidemment dommage, d’autant plus que ma vision des choses, comme celle de nombreux confrères, diffère de l’avis des spécialistes qu’on n’arrête pas d’entendre depuis un an…»

+ À LIRE AUSSI | Coronavirus : la solution de cet ingénieur belge réputé pour rouvrir l’horeca

Mais s’il admet qu’il est normal que les autorités ne puissent pas entendre tout le monde, l’homme - qui est aujourd'hui appelé pour conseiller les autorités... néerlandaises - regrette surtout «certaines inepties» entendues çà et là. «Quelques experts ont dit des choses qui n’avaient aucun sens. En matière de ventilation, par exemple, des virologues ont relaté des contre-vérités lors d’importantes conférences de presse. Ce n’est pas admissible.»

Déçu mais optimiste malgré tout – «Encore plus depuis que d’autres experts francophones font entendre une autre voix et estiment qu’il est également temps de changer de stratégie» -, Bert Blocken espère surtout que chacun comprendra bientôt que la pandémie ne se limite plus seulement à lutter contre la propagation du virus mais qu’il s’agit désormais de trouver des solutions efficaces pour reprendre une vie plus ou moins normale.



Coronavirus : le bilan en Belgique