CYCLISME

La DH Famenne Ardenne Classic annulée

La DH Famenne Ardenne Classic annulée

Photo d’archives EDA Claudy Petit

Tout comme en 2020, la DH Famenne Ardenne Classic n’aura pas lieu cette année. La décision est tombée cet après-midi.

«ASO ayant demandé le report de son épreuve Paris-Roubaix, l’Union Cycliste Internationale a décidé de reprogrammer celle-ci au dimanche 03 octobre, rappelle Vincent Delvosal, coordinateur de l’épreuve pour le CC Chevigny. Initialement planifiée à la même date, la DH-Famenne Ardenne Classic subit dès lors de plein fouet la concurrence directe de ce «monument» cycliste. L’histoire se répète puisqu’en 2020, Liège-Bastogne-Liège, une autre épreuve organisée par ASO, avait déjà été reportée à la même date que l’épreuve marchoise, entraînant l’annulation de celle-ci. La Fédération cycliste nationale et son homologue wallonne ont bien proposé quelques dates de remplacement, mais celles-ci n’offrent aucunes garanties sportives et médiatiques suffisantes, poursuit Vi!ncent Delvosal. D’autres part, les contraintes logistiques (disponibilité des infrastructures de départ et d’arrivée) et de mobilité dans le centre de la Ville de Marche rendent très difficile une reprogrammation de la course en semaine.»

Pour les organisateurs, il s’agit d’une cruelle déception. «Cette épreuve s’annonçait particulièrement attrayante puisque pas moins de 7 équipes World Tour ainsi que les meilleures Pro Teams avaient déjà confirmé leur engagement, poursuit le porte-parole du Chevigny. Cette situation est d’autant plus difficile à accepter qu’aucune concertation préalable n’a eu lieu avec les organisateurs impactés par le report de Paris-Roubaix.

C’est avec regret que nous sommes amenés à tenir cette position et nous tenons à remercier tous les partenaires et bénévoles pour l’aide apportée à la préparation de l’épreuve.»

Malgré ces coups très durs, less regards des organisateurs sont d’ores et déjà tournés vers l’édition 2022, en espérant que le calendrier cycliste établi en début de saison puisse enfin être respecté par les instances cyclistes.



Coronavirus : le bilan en Belgique