FOOTBALL

Excel Mouscron: «Je suis révolté», avoue Olinga après la défaite

Excel Mouscron: «Je suis révolté», avoue Olinga après la défaite

Olinga a sonné la révolte hurlue en réduisant le score juste après le 0-2. BELGA

Le Camerounais a permis à Mouscron de revenir dans la partie face à Anvers (2-3). Avant d’être étonnamment sorti du terrain par son coach.

En s’inclinant face à Anvers (2-3), Mouscron a loupé l’opportunité d’assurer sa place de barragiste. Et encore une fois, les Hurlus pourront avoir de fameux regrets. Car après avoir été totalement dépassés par le Great Old durant le premier acte, ils ont eu les opportunités pour revenir face à une équipe réduite à dix. Mais des erreurs, comme celle d’Agouzoul sur la 2e réalisation de Mbokani, sont venues réduire à néant les efforts. «C’est une gifle. Encore une, reconnaît Fabrice Olinga. C’est dans la continuité de la saison. Mais il faut se dire qu’on a encore de l’espoir. On garde les cartes en main avant d’aller au Jan Breydel (NDLR: il faudra y prendre au moins un point ou espérer que Waasland-Beveren ne s’impose pas face à OHL)».

Paradoxalement, alors que l’Excel flirte avec le maintien, le Camerounais vit l’une de ses plus belles saisons en termes de statistiques (2 buts et 3 assists).

«On doit être plus rigoureux pour espérer quelque chose»

Lundi soir, c’est lui qui a sonné la révolte de ses troupes par sa frappe surpuissante envoyée dans la lucarne de De Wolf. «Je ne pense pas qu’il y avait un manque d’envie en 1re mi-temps. Anvers était simplement très fort. À chaque fois qu’on mettait le pressing, il trouvait la bonne passe pour nous éliminer. Après mon but, on a été plus libéré. Mais on finit par prendre un 3e goal. Les images le montrent, j’étais abattu. Au sol. J’avais un sentiment de haine et de désespoir. Je ne comprends pas comment cela peut nous arriver à chaque fois».

Assez étonnamment, alors qu’il était le dynamiteur sur son flanc, l’ailier a été sorti. Une décision qu’il a des difficultés à comprendre. «J’ai été surpris… Cela m’a même révolté. je ne devais jamais être sorti du terrain. Je faisais le maximum pour faire tourner les choses. C’est la décision du coach, je dois la respecter. Je dois continuer à y croire et à travailler. Mais je le répète, je suis révolté».

Pour réaliser l’exploit à Bruges, les troupes de Simao pourront se servir de ce sentiment de revanche, suite à une saison chaotique où ils ont trop souvent fauté personnellement. «C’est maintenant que l’on va voir la maturité de chacun. On ne peut pas se morfondre. On doit se libérer car un grand match nous attend dimanche. On n’a pas de temps à perdre. Trop de buts sont venus à cause d’un manque de concentration ou de laxisme dans le marquage. Ce n’est pas possible dans notre situation. On peut dire qu’on n’a pas de chance. Mais on ne la provoque pas assez non plus.

On doit être plus rigoureux pour espérer quelque chose. De mon côté, j’essaie d’apporter ma grinta car je ne veux pas descendre. J’espère que tous mes coéquipiers sont dans le même état d’esprit».

Le REM aura effectivement bien besoin d’une mentalité irréprochable pour créer l’exploit et s’offrir le barrage.

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 34 24 6 4 73/26 76
2 Antwerp 34 18 10 6 57/48 60
3 Anderlecht 34 15 6 13 51/34 58
4 KRC Genk 34 16 10 8 67/48 56
5 Ostende 34 15 11 8 49/41 53
6 Standard 34 13 10 11 52/41 50
7 La Gantoise 34 14 13 7 55/42 49
8 FC Malines 34 13 12 9 54/54 48
9 Beerschot 34 14 15 5 58/64 47
10 Zulte-Waregem 34 14 16 4 53/69 46
11 OH Louvain 34 12 13 9 54/59 45
12 Eupen 34 10 11 13 44/55 43
13 Charleroi 34 11 14 9 46/49 42
14 Courtrai 34 11 17 6 44/57 39
15 St-Trond 34 10 16 8 41/52 38
16 Cercle Bruges 34 11 20 3 40/51 36
17 Waasland-B. 34 8 19 7 44/70 31
18 Mouscron 34 7 17 10 32/54 31