CORONAVIRUS

Flandre: réouverture des écoles le 19 avril, mais maintien du distanciel à mi-temps pour certains élèves

Flandre: réouverture des écoles le 19 avril, mais maintien du distanciel à mi-temps pour certains élèves

Le ministre flamand de l’Éducation, Ben Weyts, a confirmé la reprise des cours à la fin des vacances de Printemps. BELGA

En communauté flamande, toutes les écoles rouvriront leurs portes après les vacances de printemps (Pâques). Pour les deuxième et troisième degrés du secondaire, l’enseignement à distance à mi-temps est maintenu. Quid du côté francophone?

C’est ce qui a été décidé lundi lors d’une réunion de concertation sur l’enseignement entre le ministre Ben Weyts (N-VA) et les coupoles de l’enseignement. Certaines mesures supplémentaires sont également un peu assouplies, bien que l’obligation du port du masque subsiste pour les cinquième et sixième années primaire.

Pour ce troisième trimestre, les écoles rouvrent de la même façon qu’elles avaient fermé au deuxième trimestre avant les vacances de printemps (Pâques). L’enseignement primaire ainsi que le premier degré du secondaire bénéficieront d’un enseignement en présentiel à 100% pendant que les élèves du deuxième et troisième degrés du secondaire recevront un enseignement en présentiel à temps partiel. Dans l’enseignement professionnel à temps partiel et l’enseignement secondaire spécial, l’enseignement en présentiel est à nouveau prévu à temps plein. L’enseignement pour adultes ainsi que l’enseignement artistique à temps partiel redémarrent également selon les directives en vigueur en code rouge.

Permettre de suivre tous les cours en présentiel partout et dès que possible semble être l’objectif principal. C’est pourquoi la situation épidémiologique sera évaluée toutes les deux semaines. Si le taux de positivité et le taux d’occupation des soins intensif diminuent, les deuxième et troisième années secondaires pourront également revenir à un enseignement en présentiel complet, bien que cela puisse se faire par phases.

En parallèle, d’autres mesures sont assouplies afin de promouvoir le bien-être des élèves, mais il s’agit de faire en sorte que d’un point de vue organisationnel cela reste viable. Par exemple, les excursions d’une journée à l’intérieur du pays, comme la visite d’un musée, sont à nouveau autorisées. Pour les excursions de plusieurs jours à l’intérieur du pays et à l’étranger, ce sera seulement possible à partir du 16 mai et du 31 mai.

De plus, les récréations peuvent à nouveau être organisées pour plusieurs groupes d’élèves en même temps. Le réfectoire peut également rouvrir ses portes, même si l’intention est de faire en sorte qu’un maximum d’activités se déroulent en plein air. Par contre, l’obligation de porter un masque en cinquième et sixième primaire reste d’application.

Le gouvernement flamand met aussi à disposition des moyens supplémentaires afin d’aérer un maximum les bâtiments scolaires. Pour le deuxième trimestre, 13 millions d’euros sont prévus et pour le troisième trimestre, un montant du même ordre de grandeur est visé. Au début du mois de mai, la stratégie des autotests à grande échelle dans les écoles débutera. Au total 400 000 autotests seront mis à disposition chaque semaine afin de tester préventivement les membres du corps enseignant deux fois par semaine.

Mais ces décisions doivent encore être confirmées par le Comité de concertation ce mercredi. En attendant, les organisations coupoles autour de l’enseignement se disent contentes des décisions prises après la réunion d’aujourd’hui avec ministre de l’Enseignement flamand, Ben Weyts (N-VA).

Et les francophones?

Quid des francophones?

Du côté de la ministre francophone de l’Éducation, Caroline Désir (PS), on souhaite ne pas aller plus vite que la musique: on attendra les décisions du Codeco avant de formuler des annonces. En attendant, «comme toujours, un s’inscrit dans une dynamique de concertation», indique-t-on à son cabinet. Les experts sanitaires ont été rencontrés hier et les acteurs de l’enseignement le seront aujourd’hui.

À quoi faut-il s’attendre? On se montre prudent dans les rangs politiques. Il nous revient que les décisions ne devraient en tout cas pas se situer en deçà des options prises en Flandre. Les enfants rentreront vraisemblablement à l’école lundi, même si les aspects pratiques doivent être déterminés: qui doit porter un masque? Qui à 100% en présentiel? Etc.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos