BELGIQUE

VIDÉO | Coronavirus: «Nous sommes sur la bonne voie mais le chemin est encore long»

Le Centre de crise et Sciensano ont tenu une nouvelle conférence de presse ce vendredi, pour analyser les dernières tendances à la baisse de l’épidémie de coronavirus en Belgique.

 

 

Selon les derniers chiffres publiés par Sciensano, les nouvelles contaminations au coronavirus sont en baisse de 25% dans notre pays, tandis que les hospitalisations ont diminué de 3%.

«Les tendances positives des derniers jours se poursuivent. Les taux d’infection continuent de baisser et les nouvelles admissions à l’hôpital diminuent pour la première fois en 4 semaines. Le plus grand défi actuel est de faire en sorte que nous ne restions pas coincés sur un plateau mais d’induire une descente continue», a déclaré Steven Van Gucht.

 

Ne vous laissez pas décourager par les images dans les médias de personnes qui ne respectent pas les mesures.

 

En contrepoint, le taux d’occupation des lits hospitaliers, et plus particulièrement en soins intensifs, reste extrêmement important. «Il augmente encore pour l’instant, même si nous espérons un ralentissement et une diminution dans les prochaines semaines. Nous sommes sur la bonne voie mais le chemin est encore long pour arriver à la prochaine étape», a précisé Yves Van Laethem.

 

 

Suite aux événements au bois de la Cambre et au parc de la Boverie, les porte-paroles interfédéraux ont adressé un message aux Belges. «Nous sommes tous fatigués par la situation. Et même si la majorité de la population respecte les mesures, ne vous laissez pas décourager par les images dans les médias de personnes qui ne les respectent pas.»

Une sous-estimation des chiffres suite au long week-end de Pâques

La semaine dernière, 3.592 nouvelles contaminations au coronavirus ont été dépistées en moyenne par jour, soit une baisse de 25% par rapport à la semaine précédent. «Nous sommes influencés par le long week-end de Pâques, qui impacte les moyennes. C’est donc une sous-estimation, car en période de vacances, on a moins tendance à aller se faire tester, et on a donc moins de contaminations rapportées.», explique Yves Van Laethem, qui précise que le pourcentage de tests positifs reste important (8,1%).

 

Actuellement, le taux de contamination le plus élevé en Wallonie se trouve en province de Namur, suivi du Luxembourg, de Bruxelles et du Hainaut.

 

Cette diminution se manifeste dans tous les groupes d’âge, et plus particulièrement chez les enfants et les adolescents, avec -42 et -37%. «Ceci correspond aux écoles fermées, où le testing est donc forcément absent.»

La baisse est généralisée à toutes les régions du pays et va entre -20 et -30% selon qu’on se trouve en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles. «Actuellement, le taux de contamination le plus élevé en Wallonie se trouve en province de Namur, suivi du Luxembourg, de Bruxelles et du Hainaut.»

VIDÉO | Coronavirus: «Nous sommes sur la bonne voie mais le chemin est encore long»
La baisse des cas est généralisée à l’ensemble du pays. Sciensano

Les nouvelles hospitalisations baissent enfin, pas l’occupation des lits

En ce qui concerne les nouvelles hospitalisations, la pression reste importante mais on remarque enfin une baisse après 27 jours d’augmentation. «La baisse est modeste de 3% mais on s’attend à ce qu’elle s’accentue dans les prochains jours.»

Ce mercredi, la Belgique battu un nouveau record, avec 332 hospitalisations en une seule journée. «C’est le chiffre le plus élevé depuis la deuxième vague mais il s’agit probablement d’un effet de compensation en raison du long week-end de Pâques.»

Les nouvelles hospitalisations diminuent essentiellement en Flandre (-10%) et à Bruxelles (-13%), tandis qu’elles connaissent une hausse de 11% en Wallonie. «Là aussi, on s’attend à ce que ça aille vers des chiffres négatifs dans les prochaines semaines.»

 

Si les tendances se poursuivent, nous pourrions atteindre le seuil des 1000 patients en soins intensifs endéans les 5 jours.

 

Par contre, au niveau des lits occupés, les chiffres augmentent (3128 patients, soit une hausse de 6%), surtout en soins intensifs. «On y atteint un total de 911 patients, soit une augmentation de 15%. Pratiquement un patient sur trois est hospitalisé en soins intensifs. Si les tendances se poursuivent, nous pourrions atteindre le seuil des 1000 patients en soins intensifs endéans les 5 jours.»

Le variant anglais écrase les autres et la vaccination avance

Au niveau des décès, les chiffres ont augmenté de près de 48%, portant le bilan à 23.348 morts depuis le début de la pandémie en Belgique. «Ceci est la conséquence inévitable des semaines d’augmentation des hospitalisations, puisque les décès sont le dernier paramètre qui se modifie lors d’une vague.»

Le variant anglais prend de plus en plus de place et occupe 85% des nouvelles contaminations (contre 78 % auparavant), loin devant les variants sud-africain (3,5%) et brésilien (1,4%).

Par ailleurs, 1,6 million de personnes ont reçu une première dose de vaccin et près de 600.000 personnes ont reçu la deuxième dose. 80% des plus de 85 ans ont reçu une première dose, contre 39% chez les plus de 65 ans.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos