article abonné offert

MONDE

«Sofagate»: l’Europe dans un fauteuil bien inconfortable

«Sofagate»: l’Europe dans un fauteuil bien inconfortable

Sur fond d’inquiétudes pour les droits des femmes, un jeu de chaises musicales qui fait polémique. AFP

L’affaire de la chaise manquante d’Ursula von der Leyen révèle la difficulté des Européens à parler d’une seule voix sur le sujet, explique Cecilia Rizcallah, professeure en droit de l’Union européenne. Charles Michel, lui, tente de se dépêtrer de cet épisode embarrassant.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 995 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?