WALLONIE

Aides Covid: plus de 171 millions€ pour les secteurs en difficulté

Aides Covid: plus de 171 millions€ pour les secteurs en difficulté

Les métiers de contact font partie des secteurs visés par ces nouvelles aides. BELGA

La Wallonie va accorder de nouvelles aides importantes aux indépendants, mais aussi au secteur de la santé.

Face à la crise et à ses conséquences économiques désastreuses pour de nombreux secteurs, le gouvernement wallon a décidé de débloquer un budget de 171,5 millions€ supplémentaires pour soutenir les personnes et les domaines d’activité les plus impactés par la pandémie.

Cette enveloppe importante comprendra donc 145 millions d’euros d’aides pour les entreprises et indépendants des secteurs fermés ou fortement touchés par les décisions sanitaires récentes prises en Comité de concertation.

Par ailleurs, 26,5 millions d’euros sont prévus pour soutenir les services relevant de la santé, de l’action sociale, de l’emploi et de la formation, qui subissent également les effets de la crise sanitaire (lire ci-contre).

Des métiers de contact aux loisirs

Mais très concrètement, qui pourra bénéficier de ces différentes mesures de soutien? Le gouvernement wallon a décidé de nouvelles indemnités pour les secteurs visés par une prolongation de leur fermeture (loisirs, sports, activités récréatives, culturelles, etc.).

Dans le détail, un montant allant de 4000€ à 12000€ pourra être accordé à ces professionnels des secteurs fermés, «qui n’ont pas rouvert et dont la fermeture a été prolongée», précise le gouvernement, dans un communiqué.

Les autorités wallonnes viendront également en aide aux secteurs soumis à une fermeture totale (métiers de contact) mais aussi aux domaines d’activité qui subissent une fermeture partielle (commerces uniquement accessibles sur rendez-vous). Ces derniers pourront également percevoir des indemnités. Un montant de 3250€ à 9750€ pourra être débloqué pour les secteurs «qui ont été rouverts mais qui sont de nouveau fermés ainsi que pour le commerce qui peut ouvrir uniquement sur rendez-vous et se retrouve largement à l’arrêt, dans les faits.» Le montant des indemnités dépendra du nombre d’équivalents temps plein.

Notons enfin que ces nouvelles aides s’ajoutent à la prolongation des indemnités décidées antérieurement.

La santé, pas oubliée

Une enveloppe de 26,5 millions d’euros seront également octroyée aux secteurs de la santé, de l’action sociale et des titres-services.

Les maisons de repos percevront dès lors une subvention exceptionnelle afin de couvrir partiellement (50%) la perte de la quote-part des résidents subie pendant la deuxième et la troisième vagues.

Les services d’aides à domicile aux familles et aux aînés, ceux de la santé mentale, du handicap et de l’action sociale percevront, quant à eux, pour fin 2020 et début 2021, des montants forfaitaires, allant de 5000 à 15 000 euros, suivant la taille de leur structure.

Enfin, le gouvernement a décidé d’octroyer aux entreprises de titres-services une nouvelle «prime d’immunisation» d’un montant équivalent à 360€ par travailleur sous contrat titres-services, qui n’a pas été placé en chômage temporaire entre le 15 avril et le 15 mai.