FRANCORCHAMPS

Le Conseil d’État suspend l’attribution du chantier sur le circuit de Spa-Francorchamps

Le Conseil d’État suspend l’attribution du chantier sur le circuit de Spa-Francorchamps

Circuit de Spa-Francorchamps

Changement de plans pour la société du circuit de Spa-Francorchamps.

Le Conseil d’État a suspendu jeudi en extrême urgence la décision prise le 21 janvier par la société du circuit de Spa-Francorchamps d’attribuer une partie des travaux qui doivent être réalisés sur le circuit au consortium Bodarwé-Wust Serbi.

La société qui gère le circuit automobile a prévu d’injecter en dix ans près de 80 millions d’euros pour de vastes travaux d’infrastructure sur la piste et en vue de construire de nouvelles tribunes. Elle souhaite notamment être en mesure d’accueillir à nouveau une épreuve mondiale de moto, l’Endurance World Championship, en 2022. Elle a attribué le premier lot du marché au groupement Bodarwé-Wust Serbi pour un montant de 20,5 millions d’euros. Les autres soumissionnaires ont contesté cette décision. Il apparaît en effet que la somme proposée est inférieure de 17,46% par rapport à la moyenne des autres offres.

+ LIRE AUSSI | Spa-Francorchamps : les paddocks du circuit en travaux

Le Conseil d’État a estimé insuffisante la motivation qui a conduit la société Spa-Francorchamps à ne pas déclarer anormalement bas le prix global offert par le groupement Bodarwé -Wust Serbi.