HUY

Huy | Décès du Dr Belachew: ses anciens collègues du CHRH très émus

Huy | Décès du Dr Belachew: ses anciens collègues du CHRH très émus

Avec le Dr Legrand, le Dr Belachew a opéré en première mondiale une patiente via un anneau gastrique. C’était le 1er septembre 1993, à Huy. heymans

Ils ont appris le décès du Dr Belachew hier soir ou tôt ce matin. Ses anciens collègues du CHRH sont sous le choc…

Mitiku Belachew est décédé hier. Et hier soir ou encore ce matin, en découvrant la triste nouvelle, le Centre hospitalier régional de Huy, qu’il a fait connaître bien au-delà des frontières avec son anneau gastrique, était sous le choc. «On est tous un peu surpris, expliquait ce matin le Dr Christophe Levaux, directeur médical au CHRH. Car le Dr Belachew restait tellement jeune. je l’ai revu il y a trois ans pour la mission au Bénin.» Mitiku Belachew avait 79 ans, «il ne les faisait pas».+ lire aussi Le Dr Belachew, père de l’anneau gastrique, est décédé

Au CHRH, c’est la tristesse. Car «c’était plus qu’un confrère. Beaucoup d’entre nous le connaissaient comme un ami. On était tous extrêmement admirateurs de son parcours.» Mitiku Belachew était né à Wonchi, petit village en Éthiopie, dans une famille de neuf enfants. Dans une zone rurale où il n’y avait pas d’école. Et il était berger. A 12 ans, il a choisi de quitter son village pour aller à l’école à Addis-Abeba. Il y a décroché une bourse d’état et est venu en Belgique. «Il a appris le français en autodidacte, explique le Dr Levaux. Il a étudié la médecine à Liège.» Il y a décroché un diplôme de médecin puis de chirurgien digestif. Il avait aussi fait une année d’assistanat à Londres, au Royal college of surgeous.

Le Dr Belachew a intégré le CHRH le 1er janvier 1978, il est devenu chef du service de chirurgie. «J’ai travaillé avec lui, au début des années 2000, quand il terminait, se souvient le Dr Levaux. C’était assez impressionnant de travailler avec lui, il avait une telle aura. C’était, comme on dit dans le métier, une “patte de la chirurgie” très très impressionnante. Il faisait ses opérations avec une aisance manuelle très impressionnante. Je me souviens que les gens se pressaient pour venir apprendre auprès de lui. Des chirurgiens venaient de l’étranger pour apprendre.» Le Dr Belachew, très exigeant avec lui-même, l’était aussi avec ses collègues. Mais «il était aussi très humain. D’une humanité avec les patients…»

S’il était retraité, le Dr Belachew passait encore au CHRH saluer ses anciens collègues. Notamment en 2015 pour la sortie de son livre «Le berger devenu chirurgien» ou encore en 2018 pour la préparation de la deuxième mission de coopération avec les hôpitaux de Natitingou, ville béninoise jumelée avec Huy. Il avait d’ailleurs été le principal organisateur de la première mission en 1987.