article abonné offert

VERVIERS

Philippe Forthomme s’en est allé, en pensant au TEC jusqu’au bout

Philippe Forthomme s’en est allé, en pensant au TEC jusqu’au bout

Philippe Forthomme était un visage bien connu (et souriant) des usagers du TEC à Verviers et de ses collègues chauffeurs de bus. Archives ÉdA Philippe Labeye

Chauffeur de bus et syndicaliste, Philippe Forthomme a préféré partir que de continuer à souffrir d’un cancer incurable.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 280 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?