LIÈGE

Important projet à Liège: 238 logements construits dans le nouveau quartier de l’ex-clinique St-Joseph

Important projet à Liège: 238 logements construits dans le nouveau quartier de l’ex-clinique St-Joseph

Le quartier Sainte-Marguerite est en pleine mutation, notamment à la suite du départ de la clinique Saint-Joseph. Archives

Le collège communal de Liège a rendu un avis favorable sur le projet «Îlot Saint-Joseph» dans le quartier Sainte-Marguerite. Un projet qui va créer un nouveau quartier d’habitation diversifié.

Avec le départ du CHC du site de Saint-Josephet l’arrivée du tram à Liège, le quartier est en pleine mutation. Le projet «îlot Saint-Joseph», situé dans le quartier de Sainte-Marguerite, prévoit la rénovation d’une zone d’environ 12.670 m2, comprise entre les rues Wacheray, de Hesbaye, de la Légia et Sainte-Marguerite, y compris l’ancien hôpital Saint-Joseph.

Cette rénovation commencera par la démolition de tous les bâtiments à l’exception de «l’ancien couvent» (couvent des Soeurs de Saint-Charles Borromée) situé le long de la rue de La Légia, et de la chapelle et se terminera par la reconstruction du site par la création de nouveaux îlots résidentiels.

Le nouveau quartier prévoit la construction de 238 logements comprenant à la fois des maisons et des appartements, de superficie et typologie variées (203 appartements, 17 maisons et 18 unités co-housing).

«La volonté de la Ville est de développer une nouvelle offre en logements qualitatifs, en particulier le long des axes structurants de transports en commun est rencontrée puisque l’offre de logements est principalement résidentielle», souligne-t-on au cabinet de la Première échevine Christine Defraigne, notamment en charge de l’Urbanisme.

«Les modes doux sont intégrés grâce aux différents accès prévus du nord au sud et de l’est à l’ouest, avec un axe principal entre la rue de Hesbaye et la rue Sainte-Marguerite.»

Une affectation semi-publique (type co-working, coffee-barou salle commune de co-living) est prévue pour la chapelle et le couvent.

Des surfaces de commerces/brasseries/services sont prévues de part et d’autre, au rez-de-chaussée des nouveaux bâtiments de la rue de la Légia. D’autres espaces sur d’autres angles pourraient accueillir des professions libérales (les surfaces annoncées sont de 400 m2 pour le commerce et 710 m2 pour le co-working.

En charge aussi du Patrimoine et des Cultes, la Première échevine «veille au maintien de l’ancien couvent et de la chapelle permettant de conserver une composante d’identité patrimoniale importante du site». Leur affectation à des fonctions ouvertes au public, surtout au rez-de-chaussée, contribue d’autant plus à la mise en valeur de leur singularité, et à leur appropriation par les riverains et les visiteurs. L’organisation proposée met ces éléments en valeur par la création de nouvelles perspectives dans les espaces qui seront accessibles au public extérieur.

L’immeuble de style néo-classique sis rue de La Légia, la chapelle qui s’y adosse également de style néo-classique ainsi que la fontaine de la Samaritaine réalisée en 1721 sise rue Sainte-Marguerite sont repris à l’Inventaire du Patrimoine immobilier culturel (IPIC).

Un parking en sous-sol de 257 places est également prévu.