CORONAVIRUS

Un maire vénézuelien marquait les maisons de malades du Covid-19

Un maire vénézuelien marquait les maisons de malades du Covid-19

Image d’illustration mdbildes - stock.adobe.com

Le Parquet vénézuélien a ouvert une enquête sur les pratiques du maire de la commune de Sucre (300 kilomètres à l’ouest de Caracas) qui avait commencé à marquer les maisons de malades du Covid-19, a annoncé mercredi le Procureur.

Luis Adrian Duque, maire pro-Chavez favorable au pouvoir, marquait «de manière macabre les maisons de patients souffrant du Covid-19» dans le cadre d’une campagne de prévention, a écrit sur Twitter le procureur Tarek William Saab.

Selon le procureur, il s’agit d’un acte de «ségrégation». Le Parquet a fait «retirer les affiches insolites collées sur les maisons», précise-t-il.

Selon des vidéos sur les réseaux sociaux, le maire faisait coller des affiches avec un cercle rouge barré sur les murs des maisons des malades.

«Sur toutes maisons où il y a un patient Covid, voilà! Alerte! La conscience est le meilleur vaccin», disait fièrement le maire devant une affiche.

Le Venezuela, 30 millions d’habitants, fait face à une deuxième vague de la pandémie depuis l’arrivée du «variant brésilien». Le pays a enregistré 165.000 cas dont plus de 20.000 en mars, pour un peu moins de 1.700 décès depuis le début de la pandémie, selon les chiffres officiels. L’opposition et des ONG estiment que ces chiffres sont largement sous-évalués.