CORONAVIRUS

4e jour de baisse des nouveaux cas, soins intensifs proches des 900 patients

4e   jour de baisse des nouveaux cas, soins intensifs proches des 900 patients

Illustration BELGA

La moyenne sur sept jours du nombre de nouvelles contaminations poursuit sa baisse (-12%) et le taux de reproduction du virus repasse sous la barre de 1. Plus de 3 000 personnes sont toujours hospitalisées.

Plus de 3.000 personnes infectées par le coronavirus étaient soignées à l’hôpital mardi, dont 893 aux soins intensifs, selon les données publiées par Sciensano, l’Institut scientifique de santé publique, mercredi matin. La moyenne sur sept jours du nombre de nouveaux cas poursuit toutefois sa baisse (-12%) et le taux de reproduction du virus repasse sous la barre de 1.

+ RELIRE LE BILAN D’HIER | Coronavirus: baisse des nouveaux cas en Belgique mais pression accrue sur les soins intensifs

Entre le 31 mars et le 6 avril, 255,9 malades ont été admis à l’hôpital en moyenne chaque jour en raison de leur contamination au coronavirus. Cet indicateur est en hausse de 4% par rapport à la période de sept jours précédente.

Les hôpitaux soignent 3.167 patients. La barre des 3.000 personnes hospitalisées avait été dépassée vendredi mais l’occupation des hôpitaux avait baissé ensuite à la faveur du week-end prolongé. Les soins intensifs traitent 893 malades, un chiffre qui ne cesse d’augmenter.

Le nombre de décès repart à la hausse. Entre le 28 mars et le 3 avril, 34,6 personnes ont succombé au Covid-19 chaque jour, ce qui représente une augmentation de 27,4%. Le coronavirus a emporté 23.247 victimes depuis le début de l’épidémie.

L’épidémie se déforce

La bonne nouvelle réside dans le nombre de nouveaux cas. Entre le 28 mars et le 3 avril, 4.267 infections ont été enregistrés en moyenne par jour, ce qui représente une baisse de 12% par rapport à la période de référence précédente. Depuis le début de l’épidémie, 904.673 contaminations ont été comptabilisées en Belgique.

Le taux de positivité, soit la proportion de tests positifs par rapport à l’ensemble des dépistages effectués, s’établit à 8%. L’incidence, qui renseigne le nombre de cas pour 100.000 habitants, atteint 553,7 sur 14 jours.

Le taux de reproduction du virus est estimé à 0,98. Lorsqu’il est supérieur à 1, on considère que l’épidémie se renforce.

Plus d’1,5 million de personnes ont reçu une première dose de vaccin (16,6% de la population adulte) et près de 574.000 une seconde injection (6,2% des 18 ans et plus).