article abonné offert

TÉMOIGNAGE

Frédéric Sojcher: notre cinéma, cette «machine à broyer»

Frédéric Sojcher: notre cinéma, cette «machine à broyer»

Frédéric Sojcher aimerait que davantage de films soient soutenus, quitte à revoir le montant des aides à la baisse. -

Le réalisateur Frédéric Sojcher évoque les dysfonctionnements du cinéma belge francophone et de nos instances culturelles dans un livre qu’il qualifie de «suicide artistique», mais assume comme tel. Un témoignage qui vaut le détour.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 1324 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?