ORCQ/MARQUAIN

VIDÉO | Pourquoi les camélidés du cirque Achille Zavatta se sont-ils échappés?

VIDÉO | Pourquoi les camélidés du cirque Achille Zavatta se sont-ils échappés?

En 19 ans de carrière, L’inspecteur Gaël n’avait jamais participé à une telle interpellation… Com.

On sait désormais pourquoi deux chameaux et un dromadaire circulaient sur la voie publique, à Orcq durant la nuit de dimanche à lundi.

«Nuit de boulot mémorable. Du jamais vu en 19 ans de service: deux chameaux et un dromadaire qui couraient sur la chaussée de Lille, à Orcq.»

Inspecteur à la police de Tournai, Gaël n’en revenait toujours pas quand il a ainsi résumé cette interception pour le moins rocambolesque qui a eu lieu durant la nuit de lundi à mardi.

Grâce à un agriculteur qui a aimablement prêté l’une de ses prairies à Marquain, les camélidés ont pu trouver refuge dans ce village où ils sont devenus, en l’espace de quelques heures, une véritable attraction pour les petits, mais aussi pour leurs parents.

Le propriétaire des animaux a été identifié; il s’agit du cirque Achille Zavatta-Dubois dont les quartiers d’hiver sont situés de l’autre côté de la frontière, à Fresnes-sur-Escaut.

VIDÉO | Pourquoi les camélidés du cirque Achille Zavatta se sont-ils échappés?
Un selfie que l’inspecteur n’est pas près d’oublier… Com.

Les chameaux et le dromadaire ne venaient toutefois pas d’aussi loin mais bien de Tournai.

«Ils étaient dans une prairie qui appartient au fermier qui nous fournit généralement le foin et la paille pour les animaux, nous a expliqué Bruno Valencia, chargé de communication du cirque Achille Zavatta.

Celle-ci est située dans le quartier du Vert Bocage, à Tournai; elle est entourée en grosse partie d’habitations, si bien qu’elle est très peu visible de l’extérieur. On ne sait pas quand exactement, ni pourquoi, mais quelqu’un a coupé les fils de la clôture, si bien que les animaux sont sortis par l’arrière de la prairie… Ils ne retourneront pas de suite au Vert Bocage car on craint qu’il y ait récidive. Grâce à l’amabilité de la personne qui les héberge à Marquain, ils resteront ici encore un petit temps avant que l’on trouve une solution.»

Quant aux motivations de l’auteur (ou des auteurs) des faits, on les ignore. Il pourrait s’agir d’un acte de vandalisme purement gratuit.

Un appel à témoin du bourgmestre de Tournai

Sur sa page Facebook, le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois, a lancé avec humour, l’appel à témoins suivant:

«Ce midi, j’ai rendu visite à ceux qui ont bravé le couvre-feu. Les deux chameaux et le dromadaire étaient dans une prairie à Tournai avant qu’un acte malveillant fasse en sorte que ces trois animaux se retrouvent sur la voirie.

VIDÉO | Pourquoi les camélidés du cirque Achille Zavatta se sont-ils échappés?
Vous remarquerez que le bourgmestre prend soin de respecter scrupuleusement la distanciation… Com

Grâce au travail remarquable de la police et à la collaboration efficace d’un agriculteur de Marquain, ces trois animaux ont retrouvé leur quiétude dans la prairie du fermier. Un accord est intervenu entre le propriétaire et l’agriculteur pour que les évadés puissent rester dans sa prairie, le temps qu’on puisse réparer les accès de la prairie initiale. Si quelqu’un dispose d’éléments permettant de confondre celui a commis cet acte stupide qui aurait pu dégénérer gravement, qu’il n’hésite pas à contacter la police.»