CORONAVIRUS

VIDÉO | Le Centre de crise a fait le point: «Des tendances positives, mais fragiles»

Le Centre de crise a fait le point sur l’évolution de la pandémie de coronavirus en Belgique à l’occasion de l’une de ses deux conférences de presse hebdomadaires. Chiffres, stratégie de testing… Voici ce qui a fait l’objet de la CP.

La situation épidémiologique en bref

«Les derniers chiffres font apparaître des tendances positives, mais elles restent fragiles», a lancé ce mardi Steven Van Gucht lors de la conférence de presse du Centre crise. «Le nombre de nouvelles contaminations est en baisse et va probablement continuer à diminuer. Les hospitalisions sont toujours en hausse, mais de manière moins soutenue. En revanche, au rythme actuel, le cap des 1 000 hospitalisations en soins intensifs devrait être atteint dans une semaine. C’est un paramètre qui ne change que fort tard.»

La tendance pour les soins intensifs avait d’ailleurs déjà été annoncée le 23 mars dernier par Yves Van Laethem.

+ LIRE AUSSI | Coronavirus: «Au rythme actuel, il y aura 1.000 patients en soins intensifs d’ici la mi-avril»

Par rapport à ces chiffres et la situation dans les hôpitaux, le porte-parole interfédéral néerlandophone a répété ses encouragements à la population. «Tenez bon et faites attention de ne pas être infectés avant votre vaccination.»

Les chiffres du jour

+ LIRE AUSSI | Coronavirus: baisse des nouveaux cas en Belgique mais pression accrue sur les soins intensifs

Dans les hôpitaux

Les hospitalisations continuent à augmenter mais à un rythme moins soutenu. Entre le 30 mars et le 5 avril, 267,9 malades ont ainsi été admis à l’hôpital en moyenne chaque jour en raison de leur contamination au coronavirus. Cet indicateur est en hausse de 11% par rapport à la période de sept jours précédente. Au total, les hôpitaux soignent 3.053 patients. La barre des 3.000 personnes hospitalisées avait été dépassée vendredi mais l’occupation des hôpitaux avait baissé ensuite à la faveur du week-end prolongé.«Ces 3 derniers jours, le nombre moyen d’hospitalisations semble se stabiliser. Espérons que ce soit là un signe avant-coureur d’une baisse des hospitalisations», indique Steven Van Gucht.

Les soins intensifs traitent 865 malades, un chiffre qui ne cesse en revanche d’augmenter. «Au rythme actuel, nous aurons atteint le seuil des 1.000 patients aux soins intensifs dans une semaine», estime le porte-parole interfédéral.

Nombre de nouveaux cas en baisse

Pour le 3e jour consécutif, les contaminations diminuent et cette diminution va probablement se poursuivre les prochains jours, a-t-il estimé. Entre le 27 mars et le 2 avril, 4.300 infections ont en effet été enregistrées en moyenne par jour, ce qui représente une baisse de 10% par rapport à la période de référence précédente.

La tendance à la baisse est constatée dans toutes les régions (-18% à Bruxelles, -12% en Flandre, -5% en Wallonie). Dans l’est du pays, on enregistre en revanche toujours des chiffres en hausse (+8% dans les provinces de Liège et de Luxembourg et +2% dans le Limbourg).

Le recul des contaminations est principalement constaté chez les enfants (-33%) et adolescents (-24%), une diminution à imputer à la baisse du nombre de tests pour ces tranches d’âge en raison de la fermeture des écoles. A l’inverse, c’est chez les personnes de 40 ans que l’on constate le plus de contaminations.

Depuis le début de l’épidémie, 902.964 contaminations ont été comptabilisées en Belgique. Le chiffre journalier le plus élevé de la 3e vague est provisoirement toujours celui du 22 mars, date à laquelle 6.284 nouveaux cas avaient été enregistrés en une seule journée.

Décès en hausse

Le nombre de décès repart à la hausse. Toujours entre le 27 mars et le 2 avril, 32,9 personnes ont succombé au Covid-19 chaque jour, ce qui représente une augmentation de 23,7%.

La stratégie de testing

Après le point sur les chiffres, Carole Schirvel a présenté la stratégie de tests 2.0. «En plus des tests PCR classiques, nous renforçons notre défense contre la propagation du virus avec des tests rapides antigéniques répétitifs au sein des entreprises et des autotests disponibles dès aujourd’hui en pharmacie.»

Les autotests ont d’ailleurs fait l’objet d’un focus particulier.

+ LIRE AUSSI | Autotests : « Un résultat négatif n’exclut pas que vous soyez infectés et contagieux »

La vaccination

Sabine Stordeur a ensuite fait le point sur la vaccination dans notre pays, lequel «a franchi une nouvelle étape importante, puisque 2 millions de vaccins ont été administrés.» Plus d’1,5 million de personnes ont reçu une première dose de vaccin (16,3% de la population adulte) et 570.632 une seconde injection (6,2% des 18 ans et plus).

Elle a ensuite rappelé la mise en place du site www.qvax.be depuis ce mardi. Un outil qui permettra de bénéficier en «last minute» d’un vaccin non utilisé.

+ LIRE AUSSI | VIDÉO | QVAX, l’outil pour bénéficier en «last minute» d’un vaccin non utilisé

Le nouvel outil doit permettre d’accélérer la campagne de vaccination et «d’atteindre au plus vite l’immunité de groupe» en utilisant «absolument chaque dose».

En Wallonie et en communauté germanophone, le système est disponible pour les 9 grands centres de vaccination et pour 4 à 5 plus petits centres. La liste est disponible sur le site www.jemevaccine.be.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos