article abonné offert

BRUXELLES

Lorenzo Serra, porte-parole de la nuit bruxelloise, réagit à La Boum: «Le fiasco d’organisateurs et de politiques déconnectés»

Lorenzo Serra, porte-parole de la nuit bruxelloise, réagit à La Boum: «Le fiasco d’organisateurs et de politiques déconnectés»

Lorenzo Serra et le monde de la nuit bruxellois ne restent pas les bras croisés: ils élaborent justement ce 2 avril des protocoles visant la réouverture des clubs indoor pour l’automne. ÉdA – Julien RENSONNET

Il avait alerté dans nos pages: Lorenzo Serra, porte-parole du secteur bruxellois de la nuit, craignait un débordement. Il avait même pris le bois de La Cambre comme exemple. 2 semaines plus tard, sa pessimiste vision s’est concrétisée avec La Boum. L’homme le déplore et exige plus que jamais la prise en compte de son secteur par le fédéral.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 1094 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?


Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos