CORONAVIRUS

Coronavirus: après le faux festival La Boum, le secteur événementiel appelle les politiques au dialogue

Pour Vinciane Morel, la présidente de la fédération, ces fêtes «spontanées» ne sont pas une surprise. EdA Mathieu Golinvaux

Covid-19: si l’événementiel se distancie du faux festival «La Boum» au bois de la Cambre, L’Event Confederation invite les virologues et les politiques à accélérer la consultation du secteur au sens large «en vue d’une réouverture prudente et responsable» et pour éviter que de tels problèmes se répètent.

Le secteur de l’événementiel se distancie avec force du faux festival musical «La Boum» organisé jeudi au bois de la Cambre à Bruxelles et des problèmes survenus dans l’après-midi et la soirée. L’Event Confederation, une fédération regroupant plusieurs organisateurs d’événements, invite en outre les virologues et les politiques à accélérer la consultation du secteur au sens large pour éviter que de tels problèmes se répètent.

+ VIDEO | Les impressionnantes images de l’évacuation du bois de La Cambre: «Franchement, que fait-on de mal?»

«Avec ou sans Covid, le secteur de l’événementiel prend ses responsabilités et respecte les mesures et les accords en vigueur. Il insiste en outre sur le fait que la violence envers la police est inadmissible et ne peut jamais être tolérée», souligne Event Confederation sur sa page Facebook.

+ PHOTOS & VIDÉOS | Foule compacte, jets de projectiles, policiers blessés et arrestations: la fausse «boum» du Bois de La Cambre évacuée

Pour Vinciane Morel, la présidente de la fédération, ces fêtes «spontanées» ne sont pas une surprise. «Nous avons déjà exprimé à plusieurs reprises nos craintes aux virologues et aux politiques. Nous leur demandons d’accélérer le processus de relance des interactions dans l’espace public de façon sécurisée, structurée et contrôlée. C’est le seul moyen d’éviter que ce type d’événements ne se reproduise dans un avenir proche», insiste-t-elle.

La communauté de l’événementiel dit avoir élaboré un plan de relance clair et structuré, qu’elle a soumis aux politiques et aux virologues «en vue d’une réouverture prudente et responsable». Elle demande à nouveau de recevoir des perspectives.

«Le seul moyen de relancer la vie événementielle, culturelle et sportive aujourd’hui est de le faire de manière contrôlée. Et cela passe par la confiance en notre professionnalisme et dans les modèles et protocoles que nous avons mis en place», estime encore Event Confederation.

Le secteur est convaincu qu’il fait partie de la solution et qu’il peut jouer un rôle dans la relance, conclut la fédération.