MISS BELGIQUE

Pas d’écharpe, mais un top 15 pour les deux représentantes luxembourgeoises à Miss Belgique

Pas d’écharpe, mais un top 15 pour les deux représentantes luxembourgeoises à Miss Belgique

Lara Buyse Miss BELGIQUE

Le concours Miss Belgique avait lieu ce mercredi soir. Gül Arikaya et Lara Buyse défendaient les couleurs de la province de Luxembourg.

Concours permettant de désigner la plus belle fille du Royaume, le concours Miss Belgique avait lieu ce mercredi soir. Diffusée sur RTL Play et organisée en direct du théâtre Proximus de La Panne, la cérémonie, présentée par Virginie Claes et Jill Vandermeulen, pouvait compter sur la présence de deux représentantes de la province de Luxembourg.

Premièrement, Gül Arikaya, 21 ans, de Marvie (Bastogne), élue Miss Luxembourg voici quelques mois.

Deuxièmement, la résidente grand-ducale Lara Buyse (17 ans), originaire de Belvaux.

D’emblée, toutes les candidates, qui vivaient dans une «bulle» depuis quelques jours et qui ont dû passer deux tests PCR pour pouvoir participer, sont montées, en même temps, sur scène pour montrer qu’elles avaient passé les derniers jours à bosser sur une chorégraphie digne d’un Kamel Ouali de l’époque Star Academy.

«Gül est une battante, Lara a un cœur en or»

Après avoir passé dix minutes à présenter le jury, à expliquer le déroulement de la soirée et à montrer cinq secondes du moment où les Miss ont été prévenues de leur qualification, place à la présentation des différentes candidates, en vidéo et sur scène pour quelques secondes de défilé. Gül, dans une robe rose, a été présentée comme « une coiffeuse joyeuse et sociable, mais aussi une vraie battante qui ne lâche jamais avant d’obtenir ce qu’elle veut», tandis que pour Lara, qui portait une robe blanche pour l’occasion, la présentation indiquait qu’elle «suivait des études de sciences sociales et que grâce à son papa, entraîneur de football, elle avait vécu en Grèce et à Chypre. Lara parle couramment plusieurs langues, a un cœur en or et rêve de travailler pour Médecins Sans Frontières.»

Après la première publicité de la soirée, et après un nouvel appel aux votes et une nouvelle danse, il était l’heure des premières éliminations puisque onze filles ont vu l’aventure s’arrêter. Bonne nouvelle pour nos deux représentantes, les deux ont obtenu leur qualification pour la suite de la soirée.

Nos deux filles dans le top 15, mais pas plus loin

Comme pour chaque concours Miss Belgique, place ensuite au défilé en bikini.

Une fois ce dernier terminé, la deuxième vague des éliminations a eu lieu. Cette fois, sept filles ont pris la porte. Une nouvelle fois, nos deux représentantes ont fait partie des miss sélectionnées.

Place ensuite aux présentations plus personnelles et aux questions, dans les deux langues, des présentatrices. Gül, qui semblait un peu stressée, a confié vouloir partir en Inde pour suivre des formations dans le cadre de son métier de coiffeuse. «Des formations sur la chute de cheveux », glisse-t-elle. Lara, pour sa part, se considère comme «une fille sans frontière.» La jeune fille, qui parle six langues, a également indiqué «avoir vécu beaucoup d’expérience et avoir pu découvrir des personnes avec des cultures et des mentalités différentes. Le plus important? Rester positive.»

Si la soirée a tiré en longueur, sur le coup de 23 h 10, place (enfin) aux résultats.

Comme le veut la tradition, on commence par la cinquième dauphine avant de passer aux différentes écharpes avant le grand moment: le nom de la nouvelle Miss Belgique. Mais malheureusement, le nom de nos représentantes n’a jamais été cité.

Pour la petite histoire, la nouvelle Miss Belgique est Kedist Deltour, miss Flandre-Orientale.


Nos dernières videos