JOGGING

Un nouveau challenge pour les joggeurs en Brabant wallon

Le Blancs Gilets Running Tour est sur les rails. Le but n’est pas de concurrencer le Challenge BW, mais d’offrir un complément.

La crise sanitaire, en l’occurrence le confinement, a poussé un grand nombre de personnes à chausser ou rechausser des baskets de jogging et à partir s’évader ou s’aérer l’esprit le temps de quelques kilomètres parcourus près de chez soi. Avec la pratique du vélo, c’était quasi la seule activité sportive autorisée pour les adultes.

Un engouement soudain qui a donné des idées à certains et notamment du côté du club grézien des Blancs Gilets. «Pas mal de gens se sont mis à la course à pied, souligne le directeur technique et sportif du club, Laurent Saublens. Si certains aiment courir sans but précis, beaucoup affectionnent l’idée de courir en groupe et avec une récompense à la clé. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès du Challenge BW, reconnu aussi pour sa grande convivialité.»

Un concept à succès qui a poussé Laurent Saublens à mettre sur pied un challenge en parallèle: le Blancs Gilets Running Tour. «Il ne faut pas y voir une concurrence au Challenge Brabant wallon, souligne le Grézien. On y reste d’ailleurs actif avec l’étape de Gastuche et on reste en excellents termes avec Patricia et Marcel Denis, les organisateurs du Challenge. Notre concept vient plutôt en complément avec l’organisation d’une épreuve par mois durant toute l’année et donc y compris pendant les mois de novembre, décembre et janvier, là où le Challenge BW fait plutôt relâche, tout comme durant l’été.»

La particularité serait également de proposer des épreuves variées allant du jogging classique, à la corrida en passant par des courses relais ou longues distances. «Le Marathon du BW sera d’ailleurs intégré au Running Tour, précise Laurent Saublens. On veut de la diversité que ce soit au niveau des parcours comme des distances. Chaque personne qui prendra part à une épreuve marquera des points et sera répertoriée dans un classement général unique, calculé selon des coefficients.»

L’ouverture retardée

La première étape était programmée le 18 avril à Huppaye, mais en raison des mesures sanitaires, l’épreuve est retardée à une date qui n’a pas encore été fixée. «On aimerait lancer l’épreuve et qu’il n’y ai pas d’interruption pendant une saison. C’est pourquoi on attend des garanties avant de lancer ce challenge.»


Nos dernières videos