FLOBECQ

Après 20 ans, Daniel Préaux quitte la politique à Flobecq "le coeur léger"

Après avoir quitté son échevinat en juin, Daniel Préaux a demandé à être totalement déchargé de ses fonctions politiques. ÉdA

Le (bref) conseil communal de Flobecq a surtout été marqué par la démission de Daniel Préaux. Il siégeait depuis plus de 20 ans.

Conseil communal très formel et expéditif lundi soir à Flobecq. En effet, seul un point à l’ordre du jour a animé les discussions. Et cette fois, pas de débat, mais un large consensus. En effet, tous ont été unanimes au moment de dire au revoir et merci à Daniel Préaux, qui siégeait depuis 1994. Une démission attendue, mais qui n’en reste pas moins marquante.

«Comme il l’avait promis, Daniel a été là pour nous soutenir et, aujourd’hui, il a pensé que le moment était venu pour lui de tourner la page», a rappelé Philippe Mettens. «Il nous a donc envoyé sa lettre de démission; nous allons en prendre acte avec une petite pointe de nostalgie.»

Le maïeur a profité de l’occasion pour mettre en avant l’engagement sans faille de «son vieux compagnon de route». Un engagement bien plus que politique. «Daniel n’a jamais été engagé en politique dans le sens partisan du terme. C’est vraiment un engagement pour la commune et je pense que c’est ce qui caractérise les villages comme les nôtres; on peut y dépasser les clivages de la vie politique.»

Philippe Mettens a remercié chaleureusement Daniel Préaux pour toutes ces années consacrées à la commune et surtout à ses concitoyens. Pour tous ces moments de vies sacrifiés. «Daniel a comme caractéristique d’avoir œuvré sur les choses les plus concrètes et les plus importantes qui soient dans une commune puisqu’il s’agit des travaux. On entend souvent dire que l’échevinat des Travaux est un échevinat maudit. C’est celui des critiques, des demandes, des sollicitations incessantes et Daniel a su, avec son style, mener à bien sa barque. Et, tous ceux qui connaissent notre village et qui ont un petit peu de mémoire, se souviendront de la quantité considérable de chantiers qui ont été menés à terme et qui ont conduit notre village à avoir cette physionomie parfaitement et quasiment rénovée.»

Un homme droit

L’opposition aussi a tenu à remercier Daniel Préaux pour son engagement, sa droiture et sa disponibilité.

«Aujourd’hui, c’est quand même un grand pilier qui quitte le conseil communal, mais Daniel restera encore un grand pilier à Flobecq à travers son engagement associatif», a souligné Benoît Jouret au nom des libéraux.

Xavier Van Coppenolle (Respect-cdH) a lui aussi remercié Daniel. «Daniel, c’est l’engagement vraiment gratuit. Il a toujours fait preuve d’équité, notamment dans son échevinat des Travaux, qui est loin d’être une sinécure dans une petite commune rurale comme la nôtre. Daniel a toujours été là pour aider l’ensemble des concitoyens. Il a toujours été confraternel au sein du conseil communal et je lui souhaite de profiter pleinement de sa famille, maintenant qu’il est déchargé de ses missions politiques.»

Sylvie Dumont a aussi tenu à dire quelques mots. «Même si nous n’avons pas toujours été d’accord, je garde de très agréables souvenirs de toutes ces années passées ensemble», a assuré la directrice générale.

Enfin, Gauthier Vandekerkhove (Flobecq Vivacité) a parlé de Daniel comme d’un homme disponible et professionnel. «Il a le sens de la fête. C’est quelqu’un qui fait son travail sérieusement sans se prendre au sérieux.»

La seule déception de ses camarades concerne les conditions de ce passage de témoin. «Quand on a consacré autant d’énergie à cet engagement communal, cela mérite qu’on prenne le temps non pas des adieux mais des au revoir et des remerciements. J’espère que très bientôt nous aurons l’occasion de tous se revoir pour prendre le temps qu’il faut pour se saluer dans les formes et la convivialité», a souhaité le bourgmestre.

Une porte toujours ouverte

Avec la modestie qui le caractérise, Daniel Préaux a surtout tenu à remercier toutes les personnes avec qui il a siégé et tous ceux avec qui il a travaillé au sein de l’administration et des équipes techniques. «C’est un travail que j’ai fait avec cœur pour tous les Flobecquois et les Flobecquoises. Je souhaite bon vent à Claude qui va me remplacer. Merci à toutes et tous. J’ai une confiance totale en vous et notamment en mon successeur aux travaux, Thomas. C’est le cœur léger que je vous donne ma place et que je vous dis au revoir…»

Suite au départ de Daniel (qui a tout de même assisté à la séance), c’est Claude Mariest, figure bien connue de l’associatif flobecquois, qui a prêté serment par écrans interposés.


Nos dernières videos