TOURNAI

Figures féminines dans les collections du Musée des Beaux-Arts de Tournai

Une exposition enchanteresse à l’occasion du prêt exceptionnel de sculptures de Rik Wouters par Belfius Art Collection, est visible du 3 avril au 12 septembre, au musée des Beaux-Arts de Tournai..

Plus connu pour son œuvre peint, Rik Wouters (1882 - 1916) fut aussi un formidable sculpteur qui exprimait la vie sous toutes ses facettes. Prenant pour modèle sa femme Nel Deurinckx, éternelle muse et source d’inspiration, l’artiste réalisait avec La Vierge folle (également rebaptisée La Folle Danseuse, 1912) et Les Soucis domestiques (1914) deux spectaculaires statues présentées, grâce au concours de Belfius Art Collection, dans le vaste atrium de sculptures du Musée des Beaux-Arts de Tournai.

Aujourd’hui considérées comme des jalons importants de la sculpture belge du début du XXe siècle, les deux œuvres en bronze révèlent deux instants, deux humeurs ambivalentes de la nature humaine. Tandis que La Vierge folle fut inspirée au sculpteur par la danse libre d’Isadora Duncan, Les Soucis domestiques transposait le visage et le corps de Nel, les bras croisés, dans une attitude plus intime et réservée.

Poursuivant la volonté de porter des regards nouveaux sur la collection du musée, différentes pièces, toutes époques confondues, viennent compléter le propos du grand artiste anversois. Entre extériorité et intériorité, de bacchantes en portraits méditatifs, la présentation de ces deux sculptures est l’occasion de poser un regard critique sur les nombreuses représentations de femmes dans les collections. Odes à la sensualité et à la plasticité du corps ou images toujours réductrices et stéréotypées d’un «éternel féminin»? Nel, Marthe, Carmen, Suzanne, Marie-Madeleine, Vénus, Pénélope, modèles anonymes érigés en muses, ménagères, épouses, ouvrières, déesses ou saintes. Ce sont autant de figures féminines, réelles ou allégoriques, qui jalonnent le parcours de cette nouvelle exposition au musée des Beaux-Arts de Tournai, visible du 3 avril au 12 septembre.

Cet événement met également en lumière le travail remarquable de deux femmes artistiques, au cœur de la lutte et de la résistance pour une meilleure condition féminine: la Togolaise Hélène Amouzou et l’Afghane Kubra Khademi.

Cette exposition permettra aussi de réaliser un focus sur Henri Fantin-Latour, peintre du silence. L’un des ensembles les plus significatifs d’œuvres de ce grand artiste français, conservé à Tournai, vient d’être restauré grâce au soutien des Amis du musée.

N’oubliez pas de réserver votre visite au Musée des Beaux-Arts afin de respecter les mesures anti-Covid.

06 332 431. – musee.beaux-arts@tournai.be