BELGIQUE

Tout ce qui change ce 1er avril 2021: réouverture pour les forêts gaumaises et nouveau sac bleu

Tout ce qui change ce 1er  avril 2021: réouverture pour les forêts gaumaises et nouveau sac bleu

Montage Belga - Bernard Demoulin

Nouvelle direction pour l’Atomium, retrait progressif des militaires dans les rues ou encore nouveaux médicaments remboursés, plusieurs changements et nouveautés entrent en vigueur ce 1er avril 2021.

L’Atomium se dote d’une nouvelle direction

Tout ce qui change ce 1er  avril 2021: réouverture pour les forêts gaumaises et nouveau sac bleu
Bernard Demoulin
L’actuelle directrice générale adjointe de l’Atomium Julie Almau Gonzalez reprendra dès le 1er avril la direction du monument pour une mission d’une année. L’un de ses objectifs sera de doter l’édifice d’une «programmation artistique innovante» et de «séduire de nouveaux publics».

Mme Almau Gonzalez entend «positionner l’Atomium comme pôle culturel en développement» et se réjouit de l’expansion artistique marquée par l’association de l’institution bruxelloise et du Design Museum Brussels, créé en 2015 et situé à deux pas sur le plateau du Heysel.

Si l’Atomium est l’attraction touristique la plus populaire de la capitale, la direction espère davantage attirer et fidéliser un public local et belge. «Nous accueillons près de 200.000 visiteurs et visiteuses belges, ce qui est beaucoup, mais cela ne représente qu’un tiers de notre public», affirme Julie Almau Gonzalez. «Nous voulons mettre en œuvre une nouvelle dynamique dans notre rapport au public et notre programmation culturelle en fait partie.»

L’ Atomium disposera par ailleurs à terme d’un espace de dégustation développé avec son partenaire dans la restauration et proposera des spectacles et des concerts de musique classique, jazz mais aussi électro. Julie Almau Gonzalez entend ainsi multiplier et pérenniser certaines collaborations, en particulier avec la Ville de Bruxelles et visit.brussels.

Peste porcine africaine: retour à la normale pour la circulation en forêt

L’arrêté ministériel wallon interdisant temporairement la circulation en forêt dans les zones concernées par la peste porcine africaine arrive à échéance ce 31 mars, a indiqué vendredi la ministre wallonne de la Forêt Céline Tellier.

Tout ce qui change ce 1er  avril 2021: réouverture pour les forêts gaumaises et nouveau sac bleu
BELGA

Dès le 1er avril, c’est simplement le Code forestier qui sera en vigueur, même là où l’on parlait de «zone infectée».

 

 

«L’important travail et les efforts accomplis par mon administration et de très nombreuses personnes pendant deux ans et demi ont fini par aboutir. Je profite de l’occasion pour les remercier de leur professionnalisme et de leur ténacité. Grâce à eux, nous pouvons à nouveau profiter pleinement de nos forêts. Je rappelle néanmoins que des mesures de sortie de crise sont toujours en application. Nous devons en effet rester vigilants», communique la ministre. Un nouvel arrêté est en effet en préparation, qui prévoit par exemple de poursuivre une surveillance et de maintenir les clôtures installées», a précisé la ministre, par voie de communiqué.

La peste porcine africaine était apparue chez des sangliers dans le sud de la province de Luxembourg en septembre 2018. La maladie n’est actuellement plus présente sur le sol belge.

Le retrait progressif des militaires en rue se poursuit

Les militaires en rue vont être remplacés par des policiers dans les gares et les métros à Bruxelles ainsi qu’à l’aéroport de Zaventem. Ils étaient chargés de missions de surveillance.

Tout ce qui change ce 1er  avril 2021: réouverture pour les forêts gaumaises et nouveau sac bleu
Photo News

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) avait annoncé, fin février, un calendrier de retrait progressif. Les militaires ont ainsi déjà quitté l’aéroport de Gosselies et le quartier européen.

«Pour le 1 avril, la police intégrée va reprendre ses responsabilités pour les gares et les métros à Bruxelles et l’aéroport de Zaventem», a précisé le cabinet de la Défense.

À partir de juin, ce sera au tour des ambassades, progressivement, pour terminer par les institutions juives à Anvers et Bruxelles.

 

 

De nouveaux traitements et médicaments remboursés

 

Deux médicaments onéreux contre la mucoviscidose désormais remboursés

 

Les médicaments Orkambi et Symkevi seront remboursés à partir du 1er avril. Ces deux traitements coûteux contre la mucoviscidose seront désormais gratuits pour plus de 600 patients éligibles.

Orkambi est un médicament destiné aux patients âgés de deux à onze ans, tandis que Symkevi doit être utilisé chez les patients à partir de 12 ans. Ils coûtent plus de 100.000 euros par an.

L’espérance de vie des patients atteints de mucoviscidose est de 45 ans en Belgique. Avec ces deux médicaments, l’association s’attend à ce que ce chiffre augmente fortement.

 

 

 

Remboursement dès le 1er avril d’un nouveau traitement de la dystrophie rétinienne

 

La Luxturna, une nouvelle thérapie génique extrêmement onéreuse traitant la dystrophie rétinienne héréditaire, sera remboursée dès le 1er avril, annonce mardi le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke.

Une convention a été conclue avec la firme pharmaceutique Novartis pour une période de trois ans pour rembourser Luxturna, précise le ministre, qui annoncera également cette mesure en commission Santé de la Chambre.

 

Nous espérons bien sûr que ce remboursement temporaire pourra se transformer en un remboursement définitif

 

Cette thérapie génique est indiquée pour le traitement des adultes et des enfants présentant une perte visuelle due à une dystrophie rétinienne héréditaire résultant de mutations confirmées du gène RPE65 et possédant suffisamment de cellules rétiniennes viables. «Cette thérapie consiste en un traitement unique de deux injections, qui coûtent chacune d’elles 345.000 euros, soit un montant total de 690.000 euros», poursuit Frank Vandenbroucke. «Nous espérons bien sûr que ce remboursement temporaire pourra se transformer en un remboursement définitif dans les meilleurs délais. Mais il est important d’y aller étape par étape, surtout lorsque de tels montants sont en jeu», conclut Frank Vandenbroucke, cité dans le communiqué.

 

Le remboursement du matériel de stomie plus flexible et personnalisé

 

Le remboursement du matériel de stomie sera «plus flexible et plus personnalisé» à partir du 1er avril 2021. Environ 25.000 personnes vivent au quotidien avec une poche et du matériel de stomie, une petite ouverture au niveau de l’abdomen faite lors d’une opération pour traiter un cancer du côlon ou du rectum et qui permet d’évacuer les selles ou les urines.

L’assurance soins de santé rembourse déjà ce matériel, mais le patient pourra désormais choisir celui qui est le mieux adapté à sa situation. Il disposera d’un budget «virtuel» pour choisir le type et la quantité de matériel dont il a besoin parmi les produits remboursables.

L’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) portera également une attention particulière aux trois premiers mois d’utilisation, qui demandent un apprentissage, et aux situations exceptionnelles, en prévoyant un budget supplémentaire pour ces situations.

Un nouveau sac bleu pour la zone Hygea

À partir du 1er avril, les citoyens des 24 communes affiliées à l’intercommunale Hygea pourront mettre de nombreux emballages ménagers supplémentaires dans leurs sacs bleus, jusqu’ici réservés aux PMC. Huit kilos de déchets d’emballages en plastique par an vont quitter le sac d’ordures ménagères, ce qui permettra de recycler davantage, selon l’intercommunale de Mons-Borinage-Centre.

Tout ce qui change ce 1er  avril 2021: réouverture pour les forêts gaumaises et nouveau sac bleu
-

Presque tous les emballages ménagers en plastique seront acceptés dans les nouveaux sacs bleus de la zone Hygea, notamment les pots de yaourt, les raviers de beurre, les sacs et films en plastique. Certains emballages composés de plusieurs parties comme une barquette et un film plastique, qui ne suivent pas la même filière de recyclage, devront toutefois être séparés avant d’être placés dans le sac bleu.

Actuellement, seuls les flacons et bouteilles en plastique, les emballages métalliques et les cartons à boissons sont autorisés dans les sacs PMC.

Le nouveau processus doit permettre d’économiser de l’énergie et de limiter les émissions de CO2.

Les sacs bleus actuels resteront valables jusqu’à épuisement des stocks. Les nouveaux sacs seront vendus au même prix.