article abonné offert

STIB

Les dépôts STIB remplis de véhicules, mais vides de piquets de grève

Pas facile de mener la grève à l’époque du covid19 et du télétravail. Si les bus, trams et métros de la STIB ne se sont pas réveillés ce 29 mars, leurs conducteurs grévistes sont restés chez eux.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 27 des 400 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?