JOGGING

René Denruyter, monsieur Cross de Bousval, s'en est allé

René Denruyter, monsieur Cross de Bousval, s'en est allé

Avec le décès ce dimanche de René Denruyter, le milieu de la course à pied perd un grand serviteur. ÉdA

Triste nouvelle pour la course à pied en Brabant wallon. La maladie a emporté René Denruyter, l’homme qui avait repris l’épreuve en 1984

Si le Cross de Bousval est là où il est aujourd’hui, c’est grâce à René Denruyter. Engagé, dynamique, rassembleur, il a pu au fil des ans, s’entourer des bonnes personnes aux bonnes places pour assurer non seulement la survie de son épreuve mais qui plus est en faire un événement incontournable du calendrier des joggings en Brabant wallon. Ce dimanche soir, la maladie l’a emporté. Une perte énorme aux yeux de tous ceux qui le connaissaient.

René, c’est l’homme qui, en 1984, a repris une organisation qui se cherchait un repreneur pour lui donner ensuite ses lettres de noblesses. Commerçant à Bousval, il avait rejoint l’association des commerçants à l’époque. Les Mollets créatifs souhaitaient, après cinq années d’organisation du cross de Bousval, mettre un terme à la course s’ils ne trouvaient pas de repreneurs. L’ayant déjà couru, René s’est dit: «pourquoi pas le reprendre?» Il s’est donc embarqué dans l’aventure et après quelques éditions à collaborer, il a repris le flambeau personnellement, avec son épouse qui a toujours été sa plus fidèle assistante. Elle s’occupait du secrétariat pendant que René assurait la coordination générale.

Comme il le déclarait encore fin 2020 lors d’une interview, René a toujours bien aimé la course à pied. Et même quand, durant une petite période, il n’a plus couru, René a continué à s’investir dans l’organisation. À la tête du Cross de Bousval, épreuve reprise au sein du Challenge Delhalle, l’épreuve a atteint jusqu’à 1 150 participants. Une fierté légitime pour René.

L’homme a pourtant toujours veillé à souligner le travail d’une équipe. Avec JCPMF Genappe où il a été recruté comme coach, il a pu compter ces dernières années sur un soutien de poids et partager les décisions avec les autres. René était conscient des larges besoins humains pour mener à bien son bébé qu’était le Cross de Bousval.

René Denruyter était aussi un homme généreux en veillant à offrir des soutiens financiers, grâce au Cross, à l’Arche de Bousval, un refuge pour animaux. Sachant s’adapter, il avait veillé à ce que l’édition 2021 soit organisée en mode virtuel. Encore un succès.

René est parti en veillant à rester discret sur sa maladie. Il était comme ça René. Adieu Monsieur Cross de Bousval.

Nous présentons à sa famille et à ses proches toutes nos condoléances.