LE COVID EN WALLONIE PICARDE

Covid-19 : les chiffres des hospitalisations en Wallonie picarde ont doublé en une semaine

Les chiffres du Covid sont repartis à la hausse. L’espoir, c’est que cette progression se heurte à la vaccination.

Des chiffres à la hausse: c’est vrai des contaminations, c’est encore beaucoup plus vrai des hospitalisations.

Il faut remonter à décembre…

Il y avait 24 patients Covid dans les trois hôpitaux de Wallonie picarde la semaine dernière. Ils sont 40 cette semaine, un chiffre qu’on n’avait plus connu depuis un bon mois. C’est plus marqué encore du côté des lits de soins intensifs. Il y avait 9 patients-Covid en réa vendredi dernier, ils sont 19 ce vendredi, et cette fois, il faut remonter à décembre pour retrouver un tel chiffre. Le variant anglais plus tenace, semble faire la différence…

Au CHwapi, on est passé de 12 à 19 patients Covid au total (de 2 à 11 en soins intensifs. Au CHM de 8 à 16 (de 6 à 7). Chez Epicura, de 4 à 5 (1 en réa, ça ne change pas)

Contaminations: nouveau bond de 30%

À ce jour, 33 000 personnes ont été testées positives en Wapi (352 000 habitants) depuis le début de la pandémie. Si l’on regarde le nombre de cas décelés au cours des deux dernières semaines (1206), on se rend compte qu’il faut aussi remonter à décembre pour avoir une telle séquence.

Rien qu’au cours de la dernière semaine, on a enregistré 681 nouveaux cas, soit 30% de plus que la semaine dernière qui n’était déjà pas bonne.

Malgré cela, parmi les vingt-trois communes de Wallonie picarde, dix voient leur courbe se stabiliser (Belœil, Chièvres, Mont de l’Enclus) ou s’infléchir un peu (Bernisssart, Frasnes, Brunehaut, Celles, Leuze, Pecq, Rumes).

Cinq communes «à plus de 200», Comines «à plus de 500»

Les treize autres communes sont à la hausse bien sûr et parmi elles, six présentent un taux d’incidence (nombre de nouveaux cas en une semaine par 100 000 habitants) supérieur à 200. Ce sont, dans l’ordre, Comines (533!), Péruwelz (279), Enghien (262), Silly (232), Tournai (211) et Estaimpuis (209). Pour info, Ath et Mouscron sont autour de 175.

Le cas de Comines est tout à fait particulier. On se souvient que c’est à Comines que la pandémie avait fait son entrée en Wallonie picarde, voici un an, mais au fil du temps, Comines (comme d’ailleurs Enghien et Silly où l’on observe aussi une recrudescence) faisait partie des communes de Wapi plutôt moins touchées que la moyenne.

Si on compare Comines et Péruwelz qui sont deux communes de même importance démographique (18 000 et 17 200 habitants), et qui sont justement les deux communes les plus impactées cette semaine, la différence est énorme sur la dernière quinzaine: 156 personnes Covid-positives à Comines, 74 à Péruwelz. Une des explications, bien réelle, c’est qu’on a beaucoup testé à Comines, notamment dans les écoles. Certes, mais si on a tant testé, c’est qu’il y avait matière à le faire…


Nos dernières videos