RUIEN-CHIÈVRES

Ligne 150 kV souterraine entre Ruien et Chièvres : « Élia doit informer »

Ligne 150 kV souterraine entre Ruien et Chièvres : « Élia doit informer »

Depuis Ruien, la ligne 150 kV rejoint le poste situé à la rue du Bois Dérodé à Chièvres. ÉdA – 50982650182

Élia va enterrer sa ligne 150 kv entre Ruien et Chièvres. Les organisations agricoles souhaitent une information.

Il y a parfois eu confusion autour du projet de Boucle de Hainaut (380 kv entre Avelgem et Courcelles) et le remplacement de la ligne haute tension entre Ruien et Chièvres (150 kv). Les deux dossiers sont bien distincts, comme le rappelait dernièrement Élia.

«La liaison aérienne 150 kV entre Ruien et Chièvres arrive en fin de vie» indique Élia, en évoquant une liaison «nécessaire à la sécurité d’approvisionnement de la région et permettant l’intégration de la production d’énergies renouvelables sur le réseau». «Elia envisage son renouvellement par une liaison souterraine 150 kV.»

Actuellement, la ligne haute tension traverse les communes de Kluisbergen, Mont-de-l’Enclus, Celles, Frasnes-les-Anvaing, Leuze, Ath et Chièvres.

Contacts avec les propriétaires

«Concrètement, Élia planifie la réalisation de ce projet selon la séquence suivante: l’introduction des demandes de permis relatifs au projet de liaison souterraine; la réalisation de ladite liaison souterraine, une fois les autorisations obtenues; le démontage de la liaison aérienne actuelle.»

«Afin de réaliser les études techniques et administratives nécessaires au projet d’enfouissement de la liaison, divers contacts sont actuellement en cours et ce, notamment avec les propriétaires de terrains potentiellement concernés par ce projet» précise Élia. «À la suite de ces études préalables, la procédure de demande de permis d’urbanisme pour le placement de la liaison souterraine pourra démarrer avec l’organisation d’une Réunion d’Information Préalable.»

Déjà des travaux

Mais des travaux ont déjà été entrepris. «En attente d’un démontage éventuel et afin de sécuriser son exploitation, la liaison aérienne actuelle doit faire l’objet d’entretiens et de réparations. Ces travaux se dérouleront entre Ruien et Thieulain, selon le planning prévisionnel, jusque fin avril.»

Des étincelles

Le fait qu’Élia ait déjà noué des contacts, depuis plusieurs mois, avec les propriétaires de terrains, suscite des étincelles au sein des organisations agricoles.

Ce jeudi, la FWA, la FJA, la FUGEA et l’UAW ont transmis un communiqué exigeant d’abord une information de la part d’Élia.

«Du démarchage est en cours par la société Elia auprès des agriculteurs propriétaires concernés par le tracé. Ces derniers se questionnent et s’inquiètent de la répercussion de cette ligne souterraine sur leur santé, et des impacts qu’elle pourrait avoir sur leur activité professionnelle.»

«Ces inquiétudes sont légitimes. La FWA, l’UAW, la FJA et la FUGEA s’associent donc pour demander qu’Elia donne rapidement de plus amples informations quant à ce projet.»

«Dans l’attente d’informations complémentaires, les organisations recommandent aux agriculteurs concernés de ne pas signer l’option de servitude proposée par Elia.»

«Les syndicats agricoles s’unissent aussi pour dire qu’il est essentiel qu’Elia organise une réunion d’information destinée aux agriculteurs concernés par cette ligne. En attendant sa tenue, il est également demandé qu’Elia gèle son démarchage totalement inapproprié.»


Nos dernières videos