BELGIQUE – POLITIQUE

VIDÉO | Écoles fermées, métiers de contact en pause, contacts limités: les nouvelles mesures «pour casser la 3e vague»

Cinq petits jours après le précédent Comité de concertation, le gouvernement belge a annoncé de nouvelles mesures. À commencer par la fermeture des écoles et des métiers de contact pendant plusieurs semaines.

Alors que les tendances «Covid» ne cessent d’augmenter et que les mesures prises lors du Comité de concertation de vendredi dernier semblent insuffisantes, le Premier ministre a décidé de convoquer un Comité de concertation ce mercredi matin. Objectif: serrer la vis pour enrayer la propagation du SARS-CoV-2 en Belgique et «diminuer la pression dans les hôpitaux».

+ INFOGRAPHIES | Soins intensifs et hospitalisations : l’inquiétante évolution dans plusieurs provinces en Wallonie

+ INFOGRAPHIES | Coronavirus : les jeunes Bruxellois et les seniors wallons de plus en plus touchés

Après une matinée de dicussions avec les différents gouvernements régionaux, Alexander De Croo a ainsi annoncé les nouvelles mesures qui entreront vigueur à partir de lundi prochain. «Et ce, pour une durée de quatre semaines.»

«Le variant britannique est devenu dominant dans notre pays. On pourrait dire que l’on est entré dans une nouvelle phase. Ce n’est pas une augmentation exponentielle mais ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas inquiétante car même une augmentation linéaire devient intenable, note le Premier ministre. Nous avons donc opté pour des mesures fortes et courtes. Nous allons faire une pause pascale.»

 

1Les écoles fermées

 

Comme attendu, le gouvernement De Croo a décidé de fermer les écoles primaires, secondaires et supérieures à partir de lundi prochain. L’enseignement ne se fera donc plus en présentiel durant les trois prochaines semaines (dont deux semaines de congés).

«C’est dans la tranche d’âge des 10-19 ans que la contamination au Covid-19 est la plus forte, détaille le Premier ministre pour expliquer ce choix. Une temporisation à l’approche des vacances de Pâques devrait nous permettre d’inverser cette tendance. C’est une méthode que nous avons déjà utilisée par le passé, durant les vacances d’automne.» Et d’ajouter que «l’objectif est de rouvrir les écoles à partir du 19 avril».

Des examens peuvent toutefois avoir lieu durant la semaine précédant les vacances de Pâques.

+ À LIRE AUSSI | Frank Vandenbroucke: «Les enfants comptent aussi dans les contacts rapprochés»

La semaine prochaine, une garderie sera en outre prévue pour les enfants dont les parents exercent des fonctions où le télétravail est impossible et pour les personnes qui sont dans l’impossibilité de garder les enfants.

Les camps de jeunes et activités parascolaires restent autorisés, mais uniquement pendant les vacances de Pâques et en petits groupes de 10 jeunes maximum, sans nuitée.

À noter que les sections maternelles restent, quant à elles, ouvertes.

 

2Commerces non essentiels: un rendez-vous obligatoire

 

Les commerces non alimentaires ne fonctionneront plus que sur rendez-vous à partir de ce samedi. Leur nombre variera en fonction de la taille du magasin mais il ne pourra dépasser 50 personnes. Le «click & collect» reste possible.

«Le shopping devra également se faire seul, de préférence», précise encore le Premier ministre avant d’ajouter qu’une deuxième personne peut également être présente «si elle est du même foyer».

Les magasins essentiels (alimentation, pharmacies, hygiène, tissus, fleuristes et pépinières, télécom et librairies) peuvent quant à eux continuer à accueillir des clients sans rendez-vous.

 

3Les métiers de contact fermés

 

Quelques semaines seulement après avoir rouvert leurs portes, les métiers de contact (qui ne sont pas médicaux) doivent de nouveau fermer boutique.

 

4Rassemblement restreint en extérieur

 

Alors que les Belges pouvaient à nouveau se retrouver jusqu’à 10 personnes à l’extérieur, cette bulle sociale sera désormais limitée à 4 personnes.

La bulle de contact rapproché reste limitée à une personne.

Dans le même ordre d’idée, les voyages non essentiels restent interdits. «Il y aura d’ailleurs plus de contrôles aux frontières durant la période de Pâques», souligne encore Alexander De Croo.

 

Couvre-feu fédéral inchangé et liberté de déplacement

«Je suis bien conscient que ce sont des mesures difficiles à avaler, surtout pour ceux qui doivent stopper leur travail», note Alexander De Croo. Mais le Premier ministre, convaincu que l’on peut encore «casser la 3e vague», veut positiver.

Outre le fait que «les aides (financières de l’État, NDLR) restent les mêmes», il souligne également qu’aucun déplacement n’est interdit à l’intérieur du pays et que le couvre-feu fédéral reste inchangé.

À noter encore que les mesures particulières appliquées à Bruxelles (couvre-feu à partir de 22h, fermeture des magasins à 20h, port du masque en rue et interdiction de consommer de l’alcool dans l’espace public) sont aussi prolongées, a fait savoir le ministre-président Rudi Vervoort.