article abonné offert

Frisbee: pas juste un sport de plage

Frisbee: pas juste un sport de plage

L’ultimate est un sport mixte qui réunit filles et garçons dans la même équipe. M.Dy.

Le frisbee est certainement l’un des jeux de plage les plus pratiqués. Mais saviez-vous qu’il s’agissait aussi d’une discipline sportive reconnue?

L’ultimate frisbee, aussi appelé flying disc (disque volant) est un sport collectif qui se joue avec un disque (le frisbee) et qui oppose deux équipes sur un terrain, à l’intérieur ou à l’extérieur.

Encore peu connu chez nous, le sport rencontre pourtant un réel succès dans certains pays comme les États-Unis, le Canada ou encore l’Australie. Petit à petit, l’ultimate frisbee se répand en Belgique et plusieurs clubs existent désormais en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles, pour les adultes, comme pour les plus jeunes. Des championnats sont aussi organisés.

À Flawinne (Namur), le Flywin Ultimate Club accueille tous les dimanches matin des enfants et adolescents de 7 à 14 ans. «Pour l’instant, à cause du coronavirus, on joue au hall sportif Saint-Berthuin à Malonne.» précise Henri Verkenne, entraîneur bénévole. C’est là que nous avons rencontré la joyeuse équipe nommée les «Soucoupes volantes».

Un sport mixte et sans arbitre

Edith a 10 ans et joue au frisbee depuis trois ans maintenant. Elle aime tellement ce sport qu’elle a d’ailleurs décidé d’en faire le sujet de son exposé en classe, avec sa copine Clémentine. Elle nous explique en quoi consiste l’ultimate. «En intérieur, ce sont des équipes de cinq joueurs, et en extérieur, de sept joueurs. Le but est d’attraper le frisbee dans la bonne zone du terrain pour marquer des points. On ne peut pas marcher avec le frisbee en main, il faut donc se faire des passes.»

L’ultimate est un sport sans contact et mixte, il réunit filles et garçons dans la même équipe. On y apprend de belles valeurs comme le fair-play (conduite honnête dans le jeu) et l’auto-arbitrage. «Il n’y a pas d’arbitre, chaque joueur participe au respect des règles. Lorsqu’il y a une faute, on en discute ensemble, ça permet de rendre les enfants plus responsables et ça leur apprend à reconnaître leurs erreurs.» explique Henri. L’ultimate s’adresse à tous, quel que soit l’âge ou la condition physique. Mais comme dans tout sport, cela demande pas mal d’énergie. «Il faut courir beaucoup sur de courtes distances et très rapidement, ça peut être fatigant!» conclut Isidore, 12 ans.

En savoir plus

Il existe trois lancers principaux au frisbee:

1. Le backhand (le pouce est au-dessus et les autres doigts sous le disque, le poignet exerce un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur).

2. Le sidearm (le poignet effectue un mouvement inverse au backhand).

3. L’upside (le frisbee est lancé au-dessus de la tête avec la même prise que pour le coup droit).

Pour rattraper le disque facilement, on utilise la technique du crocodile, avec les deux mains, l’une au-dessus, l’une en dessous.

Le sondage de la semaine