BRUXELLES

6 millions d’euros pour rénover les trottoirs bruxellois: «La marche est le premier mode de déplacement»

6 millions d’euros pour rénover les trottoirs bruxellois: «La marche est le premier mode de déplacement»

Des oreilles de trottoir ont été ajoutées sur la chaussée de Ninove à Molenbeek. Bruxelles Mobilité

Les trottoirs de Bruxelles ne sont pas tous en excellent état. Pourtant, la marche concerne près de 40% des déplacements à Bruxelles. Le plan régional catégorise donc deux réseaux. Qui seront rénovés dès 2021.

Marcher sur les trottoirs à Bruxelles s’apparente souvent à un gymkhana. Après le slalom entre les bornes de stationnement, les étagères de night-shops, les poubelles et les panneaux de signalisation, il faut éviter les trous et les bosses. Quand il pleut, c’est pire: un pas malheureux et les pavés décelés éclaboussent jusqu’aux genoux. Et que dire des piétons qui transportent bébé dans une poussette: une fois déjouée l’étroitesse de certains secteurs, ils doivent muscler leurs bras à chaque traversée de chaussée. Et on ne vous parle même pas des innombrables pièges mobiles tendus par les automobilistes mal garés.

Les piétons bruxellois, et ils sont nombreux puisque près de 40% des déplacements intrarégionaux se font à pied, peuvent se réjouir: Bruxelles Mobilité a conscience du champ de mines. Et lance un «plan trottoirs» pour «améliorer le confort des piétons». L’ambition est de constituer un réseau bruxellois de voies piétonnes confortables et sûres, à l’instar de ce qui se construit petit à petit pour les cyclistes. 6 millions y seront consacrés en 2021.

«Pour ces travaux, nous optons pour des dalles de béton de 20x20cm. Les rampes et passages piétons sont optimisés et les arrêts de transport public sont remis aux normes les plus récentes», détaille Abdel Moussati, qui assure le suivi «trottoirs» chez Bruxelles Mobilité.

Plus et Confort

Désormais donc, les trottoirs seront classés en deux réseaux: Plus et Confort. Ceux-ci «devront répondre à plusieurs critères de qualité», définis dans le plan Good Move du Gouvernement bruxellois. Le réseau Plus rassemble «les grands lieux de concentration de piétons». Ils ont été identifiés avec les communes. Ce sont les rues et pôles commerçants, les grands axes, les places communales, les lieux de marchés, les accès aux gares et stations de métro ou tram, les zones piétonnes, les «grands équipements» comme les salles de sport et de concert, les hôpitaux, les stades, les écoles… Le réseau Confort doit pour sa part «assurer la continuité des itinéraires».

6 millions d’euros pour rénover les trottoirs bruxellois: «La marche est le premier mode de déplacement»
L’avenue de Jette fait partie du réseau Plus. Bruxelles Mobilité

On comprend l’intention. Mais par où commencer? Pour le savoir, Bruxelles Mobilité a réalisé un audit sur les grands axes. C’est sur cette base que les rénovations seront lancées. Ambition: boucler le réseau dans les trois ans. Avec deux objectifs: l’accessibilité des personnes à mobilité réduite d’une part, et d’autre part les rénovations complètes plutôt que les «rustines» ponctuelles, pas plus efficaces qu’esthétiques.

Dès 2021

Pour 2021 et 2022, Bruxelles Mobilité se concentre sur les trottoirs du réseau Plus. Des chantiers sont déjà terminés, d’autres sont prévus: avenue de Jette, avenue de Laeken, chaussée de Ninove, boulevard de la Plaine, avenue de l’Hôtel des Monnaies, boulevard Saint-Michel… Le réseau Confort est encore en phase d’analyse: ses rénovations sont prévues ultérieurement.

6 millions d’euros pour rénover les trottoirs bruxellois: «La marche est le premier mode de déplacement»
Le réseau Plus est en orange, le réseau Confort en bleu. Bruxelles Mobilité

Enfin, l’application Fix My Street, qui permet aux citoyens de signaler des dégâts aux infrastructures urbaines à l’administration Bruxelles Mobilité, s’enrichira «d’ici fin 2021» de nouvelles catégories de notification d’incident. «Elles permettront d’indiquer des problèmes relatifs à l’accessibilité piétonne».

«Nous sommes tous des piétons! Avec 38% des trajets intrabruxellois effectués à pied, la marche est le premier moyen de déplacement à Bruxelles», souligne Elke Van den Brandt, Ministre de la Mobilité et des Travaux Publics (Groen). «Bons pour la santé, la convivialité de la ville et pour l’environnement, les piétons sont au cœur de la vision de Good Move, notre Plan régional de mobilité».