BELGIQUE

Suite à la crise, les seniors refroidis à l’idée de séjourner en maison de repos

Suite à la crise, les seniors refroidis à l’idée de séjourner en maison de repos

Illustration. fizkes - stock.adobe.com

La crise du coronavirus a quelque peu terni l’image que les aînés se font des maisons de repos.

Les Belges de plus de 65 ans semblent en tout cas vouloir vivre chez eux le plus longtemps possible, selon un sondage réalisé l’été dernier pour Axa Partners, spécialisé dans les services d’assistance.

D’après cette étude, 7 personnes âgées sur 10 indiquent que la crise a rendu moins attrayante l’idée de vivre en maison de repos et de soins. «Deux personnes âgées sur 5 ne s’imaginent loger dans une maison de repos et de soins qu’après 86 ans, voire jamais. Les principales raisons évoquées par les seniors pour expliquer leur réticence devant un séjour en maison de repos sont le manque d’intimité (94%) et d’autonomie (92%).»

Sept seniors sur dix habitant chez eux misent sur l’un ou l’autre aménagement ergonomique pour pouvoir prolonger au maximum leur séjour à domicile et plus de la moitié estiment que la technologie va les y aider.

La crise ne semble par ailleurs pas avoir affecté le moral des aînés. Ceux-ci se donnent en effet un meilleur score pour leur santé mentale que les moins de 65 ans. Ils semblent s’appuyer sur des liens sociaux plus réduits mais probablement plus forts.

«Septante-deux pour cent des personnes âgées indiquent être satisfaits de leurs contacts sociaux. Seuls 14% des seniors se sentent seuls régulièrement ou toujours, alors que ce pourcentage est pratiquement le double chez les Belges de moins de 65 ans (26%).»

L’enquête a été réalisée en ligne en août dernier par le bureau de sondage iVOX auprès d’un échantillon de 1.000 Belges âgés entre 18 et 64 ans et de 1.000 autres âgés de 65 ans ou plus.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos