SAINT-GILLES

84.000m2 de bureaux et un hôtel au Tri Postal pour le futur QG SNCB: trop c’est trop pour Saint-Gilles et les riverains du quartier Midi

84.000m2 de bureaux et un hôtel au Tri Postal pour le futur QG SNCB: trop c’est trop pour Saint-Gilles et les riverains du quartier Midi

Le projet dessiné par l’association momentanée OMA, Jaspers-Eyers et Assar Architects pour le compte des promoteurs et de la SNCB prévoit de maintenir l’ancien Tri Postal de briques jaunes, mais aussi d’y accoler un nouveau bâtiment nettement plus haut. OMA/ SNCB

Riverains et associations sont rejoints par le collège de la commune de Saint-Gilles contre le projet d’hôtel dans le futur QG de la SNCB à la gare du Midi. Ils estiment que ce qui devrait être le plus long bâtiment de Bruxelles est aussi trop haut.

Les riverains et associations du quartier Midi, représentés par le collectif Midi Moins une!, Inter-Environnement Bruxelles (IEB), l’Atelier de Recherche et Action Urbaine (ARAU) et le Comité de défense de Saint Gilles (Codes), alertent ce 22 mars sur la tenue ce 23 mars d’une commission de concertation concernant le projet d’hôtel dans les anciens bâtiments du Tri Postal. C’est dans le même bâtiment, immense mur de briques jaunes sur l’avenue Fonsny, que la SNCB prévoit aussi d’installer son futur QG. Les riverains et associations s’inquiètent de ne pas voir les deux projets analysés en même temps.

Le communiqué d’IEB nous apprend que si la SNCB dit avoir besoin de 63.000m2 pour son siège, le Tri Postal n’en présente «que» 41.500. Constat des gestionnaires du rail: il faut rehausser le bâtiment de quelque 21.500m2. «Soit 2 à 3 étages supplémentaires», juge IEB. Qui remarque illico que «le projet sur la table accroît la superficie de 31.600 m2 avec une surélévation qui double pratiquement les hauteurs actuelles». Ce qui, note encore IEB, «crée un bloc de 60,5 m de hauteur sur une longueur de 230m qui pourrait plonger avenue Fonsny, rue de Mérode et leurs perpendiculaires définitivement dans l’ombre.

84.000m2 de bureaux et un hôtel au Tri Postal pour le futur QG SNCB: trop c’est trop pour Saint-Gilles et les riverains du quartier Midi
Via cette vue du bâtiment projeté, on peut imaginer à quel point les quartiers saint-gillois situés derrière verront l’ombre se projeter sur leurs immeubles: ceux qui se logent avenue Fonsny, relativement élevés, disparaissent ici derrière le nouveau QG du rail. OMA/ SNCB

La plus longue barre d’immeuble de Bruxelles

Ce sont les bureaux d’architectes associés OMA, Jaspers-Eyers et Assar Architects qui ont dessiné le projet porté par Immobel, Besix et BPC, consortium désigné en février 2020 par le CA de la SNCB. L’ambition est d’y réunir 4.000 employés aujourd’hui éparpillés autour de la gare. L’ensemble prévoit 75.000m2. Côté Fonsny, la façade jaune iconique datée de 1958 sera conservée. Côté voies «la plus longue barre d’immeuble de Bruxelles» épousera les murs existants en un seul geste assez spectaculaire. En 2020, le maître-architecte de la Région bruxelloise avait souligné qu’une telle envergure n’était possible qu’à cet endroit, le long des rails. Le nouveau bloc, immense, comportera des surfaces commerciales, un espace public muséal de la SNCB et, outre les bureaux, un auditorium de 200 fauteuils, un centre de fitness, un centre de santé et un restaurant doté d’une terrasse verdurisée.

Ce programme pourrait donc se compléter d’un hôtel de 231 chambres pour lequel les promoteurs ont déposé une demande de permis régional. Vu l’impact envisagé du mastodonte sur l’ensoleillement du quartier, les associations voient dans le contexte pandémique de 2021 un argument supplémentaire pour réfléchir à nouveau à son opportunité, d’autant que d’autres hôtels existent dans la zone. «Pourquoi ne pas maintenir en bureau les 8.400 m² prévus pour l’hôtel dès lors que la SNCB considère que la superficie est déjà insuffisante pour ses besoins?», plaide ainsi IEB. Qui continue: «Sans compter que dans le contexte actuel et au vu des perspectives en termes de télétravail, on peut imaginer que la SNCB souhaite réduire les superficies et qu’elle se contente des 41.500 m2 existant sans ajouter le moindre étage». Conclusion évidente.

84.000m2 de bureaux et un hôtel au Tri Postal pour le futur QG SNCB: trop c’est trop pour Saint-Gilles et les riverains du quartier Midi
Sur cette vue, on peut imaginer la différence de niveau entre l’ancien Tri Postal jaune et l’addition, spectaculaire geste architectural selon ses concepteurs, mais mastodonte trop élevé et imposant pour ses détracteurs. OMA/ SNCB

En outre, les associations exigent que les projets de QG et d’hôtel ne soient pas saucissonnés. Aussi plaident-ils pour «reprendre les choses dans l’ordre, lancer le débat public sur le Plan d’Aménagement Directeur (PAD) d’abord et présenter, ensuite, les demandes de permis d’urbanisme pour les deux projets conjointement». Le PAD Midi, annoncé de longue date, n’est en effet pas encore passé à l’enquête publique. Midi Moins une!, IEB, ARAU et Codes s’inquiètent d’ailleurs à ce titre «de l’insuffisance de débat public sur les PAD et doutent de la capacité de l’outil à répondre aux besoins des habitants d’un quartier malmené de longue date». Ils demandent donc «un moratoire sur les PAD».

Saint-Gilles dit «niet» aussi

Du côté de la commune de Saint-Gilles, il semble que l’on se range du côté des riverains et associations. Les autorités communales ont en effet laissé entendre dès vendredi 19 mars que la commission de concertation de ce 23 mars 2021 rendra un avis défavorable pour la demande de permis régional relative au projet d’hôtel.

«L’enquête publique qui s’est déroulée du 8 février au 9 mars dernier a fait l’objet d’une forte mobilisation citoyenne», plaide la Commune sur Facebook. Qui estime «regrettable», «que cette demande soit introduite indépendamment de celle du futur siège de la SNCB, qui lui a fait l’objet d’un concours d’architecture. Et ce, alors que les deux permis sont intimement liés puisqu’ils concernent le même bâtiment et qu’il s’agit du même consortium de promoteurs».

D’abord le PAD

La commune se range, elle aussi, à l’avis des associations concernant l’absence prolongée du PAD Midi, censé cadrer les fonctions et gabarits dans le chaotique quartier de la gare. «Il est regrettable de ne pas disposer de cette vue d’ensemble pour se prononcer sur la pertinence du projet d’hôtel».

84.000m2 de bureaux et un hôtel au Tri Postal pour le futur QG SNCB: trop c’est trop pour Saint-Gilles et les riverains du quartier Midi
La commune de Saint-Gilles s’oppose au projet d’hôtel dans le QG du futur de la SNCB. OMA/ SNCB

Voulant «toutes les cartes en main», le Collège des Bourgmestre et Échevins de Saint-Gilles «demande donc au gouvernement régional d’accélérer le processus d’élaboration du PAD, et à la SNCB de déposer un nouveau permis d’urbanisme qui englobe l’ensemble de ses projets». Et de suggérer un projet revu «en intégrant plus de fonctions commerciales et d’équipement collectif aux rez-de-chaussée et 1er étage».