HUY/ENGIS

Douceurs pour les dames et leurs chats

Le Soroptimist de Huy lance son opération «Douceurs pascales». À destination des dames précarisées mais aussi… de leurs chats.

Le constat est effrayant… En Belgique, quatre femmes sur dix vivent en grande précarité. A un point tel qu’elles ne peuvent compter que sur les CPAS et les associations humanitaires pour se nourrir. Elles sont près de 200 sur Huy. Et la pandémie n’a fait qu’accentuer ces difficultés auxquelles elles font face, seules ou bien avec leurs enfants.

Les dames du Soroptimist, ce service club féminin de Huy, en sont conscientes. La raison pour laquelle elles ont choisi de les aider avec une première activité à Noël; «c’était un cadeau pour elle, un foulard, un bijou, un beau sac, se souvient Michèle Quinet-Ledocte. On avait remis 250 cadeaux à des associations qui s’occupent de femmes en difficultés.»

Là, le service club remet cela à l’approche de Pâques avec une opération baptisée «Douceurs pascales et chat… lins». Quelque 250 colis seront ainsi confectionnés: des paniers Oxfam réalisés par des travailleuses du Bangladesh et dans lesquels les dames du Soroptimist mettront des œufs en chocolat et douceurs chocolatées des artisans Laruelle, de Villers-le-Bouillet et Blanche (ex-Galler, à Huy) mais aussi quelques produits de beauté. Les femmes ciblées? «Ce sont celles avec ou sans enfant qui sont soutenues par le CPAS, qui sont dans de gros problèmes. C’est le CPAS, que nous avons contacté, qui leur fera parvenir les colis. Ces femmes ont besoin d’être soutenues par de la solidarité féminine. On a envie de les soutenir, de les gâter.»

Mais ce n’est pas tout: le Soroptimist glissera dans les colis… un bon pour la stérilisation de leur chat. «En parlant avec l’une et l’autre, on s’est rendu compte de l’importance de l’animal familier, domestique pour ces dames en difficultés, explique Michèle Quinet-Ledocte. Et encore plus pendant le confinement. Or, avoir un chat, ça coûte.» Et le faire stériliser (la stérilisation des chats est obligatoire) coûte encore plus…

Les dames du Soroptimist offrent donc un bon pour faire stériliser un chat. Que ce soit le chat de la dame qui recevra le colis douceurs du service club ou celui de la personne à qui elle l’offrira à son tour.

Avec l’aide de Poils et moustaches

Pour cela, le Soroptimist s’est associé à l’ASBL Poils et Moustaches qui, depuis sept ans, prend en charge la stérilisation et les soins des chats errants dans sa Ferme à chats de Hermalle-sous-Huy. Offrir des stérilisations, Patricia Sottiaux, sa responsable, l’a déjà fait pour les SDF. «Les gens précarisés sont le début de la chaîne des chats errants.» La stérilisation est essentielle mais effectivement, elle coûte cher. Entre 125 et 135€ pour une femelle, entre 60 et 70€ pour un mâle. «C’est génial de participer à cette action du Soroptimist», explique-t-elle. Et comment son ASBL financera-t-elle ces opérations? «On vit par les dons du privé autant en nourriture qu’en argent. Je me dis que sur les 250 colis, si j’ai 100 chats à stériliser, ce sera top. On stérilise déjà une quinzaine de chats par semaine. Un peu plus ou un peu moins, ce n’est pas grave…»