CORONAVIRUS

Chiens, voitures, déchets…: 30% d’avertissements et PV en plus en forêt de Soignes depuis l’arrivée du virus

Chiens, voitures, déchets…: 30% d’avertissements et PV en plus en forêt de Soignes depuis l’arrivée du virus

(Illustration) BELGA

De nombreux Bruxellois et Brabançons se sont aérés en Soignes durant le confinement. Mais ça n’a pas été sans mal pour les gardes forestiers: les PV ont augmenté depuis l’arrivée du virus.

«L’augmentation importante de la fréquentation dans la forêt de Soignes depuis le début du confinement de mars continue à s’observer», relève le responsable de la forêt chez Bruxelles Environnement, Stéphane Vanwijnsberghe. Cette hausse, qui a un impact sur la nature, se traduit notamment dans le nombre d’avertissements écrits et de procès-verbaux délivrés sur le terrain.

Les surveillants forestiers et garde-forestiers de la forêt de Soignes ont délivré 175 avertissements écrits et procès-verbaux en 2020, contre 135 en 2019, indique le responsable. Soit une augmentation de près de 30% en un an.

Le nombre de procès-verbaux a progressé de 12% et passe de 99 en 2019 à 112 en 2020. Le nombre d’avertissements écrits a quant à lui quasiment doublé, passant de 36 à 63.

 

 

Faune et flore dérangées

«Cela montre bien que le nombre de promenades a fortement augmenté, mais aussi que nous essayons d’abord de sensibiliser et d’informer le public avant de sanctionner», pointe Vanwijnsberghe.

Le passage accru dérange en effet la faune et la flore de la forêt. «La reproduction des animaux a été perturbée au printemps dernier et nous allons à nouveau connaître le problème cette année», s’inquiète-t-il.

Les chiens et les voitures

Parmi les transgressions relevées par le personnel forestier, les plus nombreuses sont liées aux mauvais stationnements ou aux personnes qui ne maîtrisent par leur chien, avec respectivement 52 et 47 actes écrits en 2020. Suivent les dépôts clandestins de déchets (20 actes écrits) et les problèmes impliquant des cyclistes, roulant par exemple dans des zones où ils ne peuvent pas le faire (14 actes écrits).

La fréquentation en 2020 a été telle que Bruxelles Environnement a décidé d’engager deux nouveaux surveillants forestiers. L’organisme lancera aussi prochainement une campagne de sensibilisation.

Stéphane Vanwijnsberghe rappelle aux promeneurs de rester sur les chemins, de tenir les chiens en laisse et de respecter les autres usagers. Les automobilistes doivent également éviter de se garer aux endroits non autorisés, et spécialement devant les barrières forestières, pour permettre aux ambulances ou aux pompiers d’accéder à la forêt en cas d’accident.