MARCHE-EN-FAMENNE

VIDÉO | Epicuris: une école éphémère des métiers de bouche au Wex de Marche-en-Famenne

Epicuris, l’un des 24 centres de compétence du Forem, vient d’installer temporairement ses quartiers au WEX de Marche-en-Famenne pour former une centaine de demandeurs d’emploi aux métiers de bouche en pénurie, tels que bouchers, boulangers ou pâtissiers

Durant quelques mois, l’un des palais du WEX de Marche-en-Famenne se transforme en véritable école des métiers de bouche. Différents ateliers y sont aménagés.

Au cœur de ceux-ci, 52 stagiaires sont à pied d’œuvre. Ils découpent de la viande, préparent divers produits de boucherie, concoctent de délicieuses mignardises ou font du bon pain.

Afin de répondre aux besoins en main-d’œuvre qualifiée des entreprises alimentaires et encourager les stagiaires à prendre part à ses formations, Epicuris vient en effet d’installer provisoirement une partie de ses quartiers au WEX à Marche-en-Famenne sur plus de 3 000 m.

Plus de 100 personnes formées à cinq métiers

«À partir du 8 mars jusqu’à la fin de l’été, les formateurs ont pour ambition de former plus de 100 personnes à 5 métiers dont 3 en pénurie: boulangers, pâtissiers, bouchers, préparateurs/vendeurs de produits de boucherie et aides-cuisiniers de collectivité, explique Noémie Henry, directrice d’Epicuris. La pénurie dans ces filières ne cesse de s’accentuer depuis 2005. Les entreprises de ces secteurs, considérées comme essentielles durant la crise sanitaire, ont tourné à plein régime. Et donc, il y a énormément de demande et les emplois sont quasi garantis à la sortie de nos formations.»

Les chiffres en témoignent. Pour 2020, la liste des fonctions critiques et des métiers en pénurie en Wallonie est constituée de 125 fonctions, dont 75 métiers sont considérés comme étant en pénurie de main-d’œuvre.

Parmi ceux-ci, on retrouve les métiers de boulanger, pâtissier et boucher. Le site internet du Forem compte actuellement 184 offres d’emploi pour des boulangers, 96 offres d’emploi pour des pâtissiers, 382 offres d’emploi pour des bouchers et 122 offres pour des aides-cuisiniers.

Un emploi quasi garanti à l’issue de la formation

«Les personnes qui souhaiteraient se lancer dans l’une des cinq filières de formation peuvent encore s’inscrire d’ici fin mars. Une cinquantaine de places sont encore disponibles, précise Thierry Ney, le porte-parole du Forem. Lors de la première expérience, qui s’est déroulée à Mons Expo, un peu avant l’été dernier, 90% des stagiaires qui ont terminé la formation, se sont insérées dans la foulée sur le marché de l’emploi. Ce n’est donc pas une formation pour une formation. L’emploi est quasi garanti à la sortie.»

Informations et inscription auprès du service clientèle du Forem Luxembourg:serviceclientele.luxembourg@forem.be; 061/28.02.60

 

«C’est ici à Marche que la demande était la plus forte»

Noémie Henry, vous êtes directrice d’Epicuris, concrètement, que proposez-vous exactement ici au Wex?

Nous avons investi le Palais 4 du Wex pour le transformer en Epicuris éphémère. Concrètement, de mars à fin juin, nous avons aménagé six ateliers (deux en boucherie, deux en boulangerie-pâtisserie et deux en cuisine) pour proposer aux demandeurs d’emploi de se former dans des métiers, dont certains en pénurie, dans le domaine alimentaire.

VIDÉO | Epicuris: une école éphémère des métiers de bouche au Wex de Marche-en-Famenne
Noémie Henry, directrice d’Epicuris - ÉdA

Pourquoi avoir choisi Marche-en-Famenne et le Wex?

Tout simplement parce que Marche-en-Famenne est, suite à une analyse des besoins du marché de l’emploi et de la formation, l’endroit dans lequel, durant ce premier semestre, la tension sur le marché de l’emploi était la plus forte. C’est-à-dire que c’est à Marche et ses environs que l’on trouve le plus de demandeurs d’emploi intéressés à pratiquer ces métiers de bouche, et parallèlement, le plus d’offres d’emploi dans ces métiers diffusés par le Forem. Pour résumer, c’est ici à Marche que les choses matchaient le mieux. Deuxièmement, l’infrastructure, proposée par le Wex, nous a permis de créer ces ateliers Epicuris éphémères tout en respectant scrupuleusement tant les protocoles d’hygiène de l’Afsca que les mesures sanitaires liées à la pandémie actuelle.

 


Nos dernières videos