TOURNAI

VIDÉOS | Les artistes tournaisiens casseurs de pianos soutiennent l’horeca

Après avoir cassé pianos et violons pour soutenir le secteur culturel, les artistes tournaisiens remettent cela avec des assiettes. La vidéo réalisée à cette occasion fait le buzz.

Composé de compagnies et d’artistes tournaisiens, ce collectif s’était fait remarquer lors d’une prestation particulièrement percutante donnée sur la place de l’Évêché sans le cadre de la manifestation «Still standing for culture», le 20 février dernier.

Ils y avaient symboliquement brisé, à coups de haches et de masses, des pianos et des violons. Cela, afin de mettre en exergue le désarroi dans lequel sont plongés les acteurs du monde culturel -et tous ceux qui gravitent autour – depuis que les mesures de confinement les empêchent d’exercer leur passion, qui est aussi leur métier.

Un sentiment exacerbé par l’indifférence des autorités face à un secteur qu’elles estiment «non essentiel».

Une vidéo au titre évocateur – «Sonate pour sacrifiés» – réalisée dans la foulée de ce «non-spectacle» avait fait le buzz sur les réseaux.

Le collectif remet le couvert (c’est le cas de le dire) avec une vidéo dédiée cette fois au monde de l’horeca. Ce ne sont plus des instruments de musique que brisent les participants à un banquet qui ne pourra pas être organisé, mais de la vaisselle.

VIDÉOS | Les artistes tournaisiens casseurs de pianos soutiennent l’horeca
Le tournage a eu lieu dans le cadre prestigieux du château du Biez… Com.

«L’idée est de rassembler l’horeca et le milieu artistique car l’horeca, c’est aussi la culture», nous explique un artiste membre du collectif qui préfère garder l’anonymat, estimant que cette prestation est le fruit d’un travail de groupe et n’est pas destinée à mettre en exergue l’un ou l’autre des talents qui le composent.

La vidéo, tournée dans le cadre prestigieux du château du Biez à Pecq, est, elle aussi, bien partie pour faire le buzz. Un succès dont les secteurs concernés se seraient toutefois bien passés…

Vous pouvez découvrir ces images sur notre site internet.



Coronavirus : le bilan en Belgique