BASKET

Euro 2021: la Bosnie-Herzégovine, la Slovénie et la Turquie au menu des Belgian Cats pour le 1er tour

Euro 2021: la Bosnie-Herzégovine, la Slovénie et la Turquie au menu des Belgian Cats pour le 1er tour

Les Belgian Cats connaissent leurs adversaires pour le 1er tour BELGA

La Belgique a hérité de la Bosnie-Herzégovine, de la Slovénie et de la Turquie au premier tour de l’Euro de basket féminin du 17 au 27 juin organisé à Valence (Espagne) et à Strasbourg (France), dans le groupe C, à l’issue du tirage au sort effectué lundi.

Philip Mestdagh et son groupe joueront contre la Bosnie-Herzégovine le 17 juin, les Slovènes le 18 juin et les Turques le 20 juin.

Les Belgian Cats entameront leur championnat d’Europe à Strasbourg au Rhenus Sport d’une capacité de 6 100 places. Restera à voir d’ici là comment l’évolution de la situation sanitaire permettra ou non et dans quelles mesures la présence du public.

Les Belges étaient têtes de série tout comme la France, qui jouera aussi à Strasbourg bien sûr où deux groupes, deux matches de barrage (8es de finale) et deux quarts de finale sont organisés. Les deux autres poules seront disputées à Valence qui accueillera la phase finale.

Les vainqueurs de chacun des quatre groupes se qualifient pour les quarts de finale, les 2es et 3es de poule s’affrontent en barrage pour rejoindre le top 8 à leur tour.

La Belgique avait pris la médaille de bronze à l’Euro 2017 à Prague, après dix ans d’absence en phase finale et fut 5e de l’Euro 2019 à Belgrade. Ce championnat d’Europe permettra aux six premiers de décrocher un billet pour les tournois de qualifications, en février prochain, en vue de la Coupe du monde 2022 en Australie.

Le programme des Belgian Cats à Strasbourg, France:

17 juin: Belgique - Bosnie-Herzégovine

18 juin: Belgique - Slovénie

19 juin: repos

20 juin: Belgique - Turquie

21 juin: match de barrage (8es de finale)

22 juin: repos

23 juin: Quarts de finale

. La phase finale à Valence, Espagne:

26 juin: Places 5 à 8 et demi-finales

27 juin: 3e place et finale

Philip Mestdagh «assez satisfait»

Le sélectionneur national, Philip Mestdagh, s’est montré «assez satisfait» du sort réservé à ses Belgian Cats au premier tour de l’Euro de basket qui voit la Belgique jouer contre la Bosnie-Herzégovine, la Slovénie et la Turquie au premier tour à Strasbourg.

«Nous évitons la Russie et la Suède du pot 2, cela aurait pu être pire pour nous, donc oui, on peut être content», a commenté Philip Mestdagh à l’Agence Belga à l’issue du tirage au sort lundi. «Il n’y a pas d’équipes vraiment plus faibles dans un Euro féminin (où il n’y a que 16 pays, pour 24 chez les hommes, ndlr). Du pot 4, on a la Bosnie qui joue avec une naturalisée, Jonquel Jones (une Bahaméenne qui évolue avec Emma Meesseman à Ekaterinbourg, ndlr) et qui sera pour la première fois dans un championnat d’Europe. La Slovénie, on connait, c’est une bonne équipe à surtout ne pas sous-estimer, qui peut être assez déroutante. Enfin, la Turquie est le plus coriace adversaire. Leurs joueuses nationales évoluent dans un championnat de qualité et peuvent compter sur une Américaine naturalisée. En général, c’est Quanitra Hollingsworth, mais elles ont d’autres options possibles. Notre objectif est de toute façon de terminer premier du groupe pour se qualifier directement pour les quarts de finale. Et surtout aussi quand on voit l’autre groupe avec qui l’on croise à Strasbourg, avec la France, la Russie, la Tchèque et la Croatie, c’est vraiment un groupe très difficile, des adversaires potentiels que l’on peut retrouver en quarts de finale ou en barrage».

Les vainqueurs de chacun des quatre groupes se qualifient en effet directement pour les quarts de finale, les 2es et 3es de poule s’affrontent en barrage pour rejoindre le top 8 à leur tour.

L’objectif premier des Belgian Cats dans cet Euro est de finir aussi dans le top 6, «ce qui nous donne une place pour les tournois de qualifications pour la Coupe du monde 2022 en Australie (du 22 septembre au 1er octobre, ndlr). Pour la continuité des Belgian Cats, c’est très important de pouvoir y être», a confirmé Philip Mestagh.

«Nous allons essayer de préparer cela au mieux avec les joueuses», a renchéri le coach de l’année. «Les conditions au niveau des championnats sont difficiles avec la crise sanitaire, même si la plupart d’entre elles jouent dans des grands championnats, mais il y a des matches reportés, des cas de covid, une situation difficile. Prenez Jana Raman qui a été touchée et qui n’a eu par exemple que 12 entrainements depuis le début de l’année. Julie Allemand revient d’une petite blessure, Kyara Linskens travaille tous les jours à Courtrai avec Ann Wauters pour retrouver la condition après son opération au genou. Le but là aussi est qu’elles soient prêtes pour entamer la préparation avec le groupe. Kyara ne devrait pas jouer en club d’ici là. C’est possible, mais ce n’est pas un must pour elle.»