DOTTIGNIES

Créer un poulailler géant à Dottignies? Le «Oui» de la Ville l’emporte

Créer un poulailler géant à Dottignies? Le «Oui» de la Ville l’emporte

La Ville de Mouscron est favorable au projet et les Ministres chargés de se positionner dans le cadre du recours ont décidé de ne pas le faire. La décision du collège hurlu sera donc appliquée. EdA

Les Ministres ont décidé de ne pas décider en faveur ou en défaveur du méga projet. Le «Oui» du collège communal l’emporte donc pour 60 000 poulets de plus.

Un projet de doublement du poulailler existant à Dottignies a déjà suscité beaucoup d’échanges.

Un recours de la part d’opposant avait été introduit à l’automne dernier suite à la position favorable du collège communal dans le cadre de ce projet.

Ils viennent d’être informés que les deux Ministres amenés à se positionner (MM. Borsus et Tellier) ne l’ont pas fait. C’est donc la décision des autorités mouscronnoises qui reste prise en compte.

«Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que les ministres n’ayant pas transmis leur décision relative aux recours formulés contre la décision du collège communal, la décision prise en première instance est confirmée», a communiqué le SPW Environnement.

Le Collège de Tournai a osé dire non au projet du poulailler industriel du Mont Saint-Aubert et le Collège de Pecq à celui d’Hérinnes. Mais la majorité CDH - MR n’ a pas eu ce courage-là.

De la part des quatre opposants représentants tous les autres au village et au-delà, c’est la colère qui prévaut.

Dominique Roubière, Dominique Persyn, Antoine Verhulst Rebecca Nuttens représentant un collectif de 400 personnes indiquent par voie de communiqué:

«Nous sommes outrés....en colère....abasourdis.

Cela fait des mois que nous attendons une décision par rapport au recours que nous avons introduit (en octobre). Nous avions reçu un courrier nous signalant qu’un délai de 30 jours supplémentaires était demandé. Et la seule réponse que nous recevons, c’est que les 2 ministres concernés n’ont pas transmis de décision et que donc c’est celle du Collège communal de Mouscron qui compte.

Pourquoi avoir des élus au pouvoir si ce n’est pas pour décider?

Pour nous, c’est un déni de démocratie. Nous avons 400 personnes qui nous soutiennent, qui sont derrière nous, qui ont fait la démarche de signer un document en disant qu’ils étaient contre ce projet....

On leur dit quoi? Nous n’avons reçu aucune argumentation.

Un Non argumenté aurait été moins difficile à digérer.»