NOUVELLE-ZÉLANDE

Une nouvelle alerte au tsunami dans tout le Pacifique après un séisme au large des îles Kermadec

Une nouvelle alerte au tsunami dans tout le Pacifique après un séisme au large des îles Kermadec

Deux autres tremblements de terre s’étaient produits quelques heures auparavant, d’une magnitude de 7,4 et 7,1. Reporters (Illustration)

Une alerte au tsunami dans toute la région du Pacifique a été émise ce vendredi après un séisme de magnitude 8,1 à proximité des Kermadec, des îles inhabitées du Pacifique qui font partie de la Nouvelle-Zélande.

Le Centre d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique (PTWC), situé à Hawaï, a averti que des vagues pouvant atteindre jusqu’à trois mètres de haut pouvaient toucher le Vanuatu et le territoire français de Nouvelle-Calédonie.

Cet organisme a ajouté que des vagues de plus petite taille étaient aussi susceptibles d’atteindre des pays aussi éloignés de l’épicentre du tremblement de terre que le Japon, la Russie et le Mexique, ainsi que les rives de l’Amérique du Sud.

Les services d’urgence néo-zélandais ont ordonné l’évacuation de zones côtières sur de longues portions de la partie septentrionale de la Nouvelle Zélande (l’île du Nord), après ce séisme qui n’a semble-t-il pas fait de victimes et qui s’est produit à un millier de kilomètres de là, selon l’observatoire américain USGS.

«Ne restez pas chez vous!»

«Les gens (se trouvant) près de la côte dans les zones suivantes doivent immédiatement se rendre dans les hauteurs les plus proches, hors de toutes les zones d’évacuation, ou aussi loin que possible à l’intérieur des terres», a ordonné l’Agence nationale de gestion des situations d’urgence.

«Ne restez pas chez vous!», a-t-elle averti.

Le tremblement de terre, qui est survenu à 8H28 heure locale (19H28 GMT jeudi), a été précédé de secousses de 7,4 et 6,9 dans la même région.

Sa magnitude avait dans un premier temps été évaluée à 7,8.