article abonné offert

EMPLOI

«Depuis le début de la crise, je travaille avec la peur au ventre»

«Depuis le début de la crise, je travaille avec la peur au ventre»

Les aide-ménagères veulent de meilleures conditions de travail. Roman Akimov - stock.adobe.com

En détresse, les aide-ménagères ont décidé de secouer les autorités. Un livre noir a été remis, ce matin, au ministre du Travail.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 26 des 518 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?