FLOREFFE

Un nouveau parvis pour l’église St-Ghislain à Buzet

Un nouveau parvis pour l’église St-Ghislain à Buzet

Les paroissiens devraient retrouver leur église fin mars. EdA

Les travaux de réfection du parvis de l’église St-Ghislain de Buzet, touchent à leur fin. Les paroissiens devraient y revenir fin mars.

Si le parvis de l’église Saint-Ghislain de Buzet avait déjà connu l’une ou l’autre réfection, force est de constater que les réalisations d’alors avaient plutôt mal vieilli. «Avec des pavés qui se désolidarisaient, l’accès à l’église devenait dangereux, avoue Hubert Vanderlinden de la fabrique d’église. Quelques réparations avaient été faites pour le centième anniversaire mais il fallait à nouveau procéder à d’importantes réfections.»

La commune et le service des travaux ont profité du confinement et de la fermeture des édifices religieux pour lancer le chantier de rénovation.

«Ceux-ci s’inscrivent dans une dynamique de réaménagement du site à savoir le presbytère qui accueillera, à la rentrée prochaine, les élèves de la Maison des enfants et l’extension de l’école.», précise l’architecte communal.

Le parvis a été complètement refait et une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite a été aménagée. «Le parcours, avec trois niveaux, est plus long mais il fallait respecter une pente de maximum 5%, souligne Olivier Trips, Échevin des bâtiments. Il est aussi sécurisé. Et pour séparer chaque niveau, des bacs en acier Corten ont été installés. Pour garnir l’ensemble, il est prévu d’y mettre des plantations, des fleurs.» Ce circuit pour PMR pourra aussi être emprunté par les pompes funèbres lors des funérailles.

Devant l’église et l’ancien presbytère, les maçons ont également reconstruit un mur avec des pierres venant d’une carrière de Spontin. Un travail particulièrement soigné et parfaitement réussi. «Il reste à placer les couvre-murs.», ajoute l’échevin.

Un nouveau parvis pour l’église St-Ghislain à Buzet
Les paroissiens devraient retrouver leur église fin mars. EdA

Hubert Vanderlinden se réjouit de la fin des travaux. «On les réclamait depuis une dizaine d’années. Mais quand on voit le résultat, on ne peut que féliciter l’équipe des maçons. La fin des travaux est prévue fin mars. On espère reprendre les célébrations dès le dimanche des Rameaux, soit le 28 mars.»

L’aménagement du trottoir sera réalisé dans le cadre de la construction de l’école et la commune va également prévoir deux places de parking pour les personnes handicapées. « Vingt-quatre places seront également aménagées devant la nouvelle école installée sur l’ancien parking.»

La fabrique d’église aurait aussi souhaité refaire la toiture de l’église mais le collège n’a pu marquer son accord, car la commune n’est pas propriétaire. «On a toutefois procédé à des réparations urgentes.», ajoute Olivier Trips.

Une chapelle sur la place

Une chapelle exista sur la place de 1765 à 1900. La dernière messe y fut célébrée le 25 février 1900, par le curé Bruyr.

D’abord chapellenie, Buzet fut desservi par des religieux de l’abbaye de Floreffe puis des professeurs du séminaire jusqu’à l’arrivée de l’abbé Ferdinand Simon «vicaire résidant», en 1893. Buzet devient officiellement paroisse indépendante lors de la nomination du curé Jean Bruyr en 1894.

Inaugurée en 1900

Dans une récente publication sur les vitraux de la commune, André Lessire apporte des précisions sur l’église de Buzet. «Édifice néo-roman dû à l’architecte gantois Auguste Van Assche confirmant au hameau de Buzet son statut de paroisse. Pose de la première pierre en octobre 1897, les travaux s’étendent jusqu’à fin 1899; inauguration le 25 février 1900.»

Un nouveau parvis pour l’église St-Ghislain à Buzet
EdA

«Avec le presbytère du même style dessiné par l’architecte namurois Jean-Louis Lange et construit une dizaine d’années plus tard, Buzet pouvait s’enorgueillir de posséder un ensemble architectural d’une belle homogénéité. Le rêve néo-roman de Buzet prendra malheureusement fin avec l’absorption du presbytère dans un groupe scolaire franchement contemporain.»