TÉLÉVISION

VIDÉO | Nicolas Sarkozy au JT de TF1 pour dénoncer sa condamnation: «10 ans de harcèlement»

L’ancien président français était sur le plateau du journal télévisé de TF1 mercredi soir, deux jours après avoir été condamné dans l’affaire dite des écoutes.

«Je suis habitué à subir ce harcèlement depuis 10 ans.» C’est par ces mots que Nicolas Sarkozy a réagi en premier lieu, deux jours après sa condamnation à trois ans d’emprisonnement, dont un ferme, pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire «des écoutes», jugement pour lequel il a fait appel.

«Cela fait 10 ans que des moyens considérables sont mis en œuvre pour trouver quelque chose à me reprocher», a poursuivi celui qui a dirigé la France de 2007 à 2012. «Je suis venu dire aux Français que j’ai toujours assumé mes responsabilités. C’est une injustice, et je ne baisserai pas la tête. En 2021, comment peut-on peut condamner un homme après 7 ans d’enquête sans l’ombre d’une preuve?»

Interrogé par Gilles Bouleau, Sarkozy a estimé être condamné sur base d’un seul indice, à savoir: «des bribes de conversation avec mon avocat.» Il certifie «avoir montré sa bonne foi sur tous les points» et se victimise face à la Justice: «Il y a simplement des règles de droit, qui ont été bafouées parce que c’est moi»

Alors que certains à droite fantasmaient sur un retour en politique de «Sarko», en vue de la présidentielle de 2022, l’hypothèse a pris du plomb dans l’aile avec cette condamnation qui ternit l’image de l’ancien chef de l’Etat. Prudent, il n’avait jamais réellement ouvert la porte à une candidature jusqu’ici. Mais il l’a clairement fermée ce mercredi. «Je n’ai pas la volonté de revenir en politique. J’ai tourné cette page. Mais je n’ai pas tourné la page de la France: je serai attentif à la situation du pays.»