ATHLÉTISME

Eliott Crestan chez les grands

Eliott Crestan chez les grands

Premier championnat européen en indoor pour Eliott Crestan. ÉdA – Frédéric de Laminne

Le Lesvois fera ses premiers gros championnats en indoor. L’athlète aura à cœur d’aller décrocher de beaux résultats.

Trois ans après avoir découvert ses tout premiers championnats d’Europe seniors, en outdoor à Berlin, Eliott Crestan s’aligne, dès ce vendredi, à ses premiers championnats d’Europe indoor. Pour celui qui était le petit nouveau en quête d’expérience, il est maintenant temps de se fixer ses premiers objectifs parmi le gratin mondial. «J’ai envie de faire mieux qu’à Berlin. Je veux me battre et passer au moins le premier tour. Je sais que pour mon entraîneur, André Mahy, les ambitions sont supérieures car il dit que je suis capable de décrocher ma place en finale, mais je préfère ne pas me mettre de pression. Je veux faire la meilleure course possible, sans faire d’erreur, et n’avoir aucun regret», précise le Lesvois.

À l’heure où les séries ne sont pas encore connues, il est difficile de faire des prédictions quant au résultat du poulain d’André Mahy. Les qualifications sont prévues pour vendredi, les demi-finales samedi et enfin, les finales, dimanche. Et les courses risquent d’être tactiques. «Je viens d’apprendre que pour être qualifié, il faut être dans les trois premiers de chaque série. Seuls les six meilleurs vont en finale. La course risque donc d’être tactique et pas forcément rapide. Cela peut tourner à mon avantage car j’ai le treizième temps des athlètes alignés. Par contre, quand on est repris au temps, certains partent très vite. Moi, je préfère faire un premier 400 mètres pas trop rapide, en 52 secondes et faire un bon finish dans les 300 derniers», explique Eliott.

Préparation optimale

La préparation de l’athlète du Sambre et Meuse Athlétique Club s’est déroulée sans aucun accroc. Les résultats sont rassurants, aussi bien en compétition qu’à l’entraînement. De quoi entamer les championnats en pleine confiance. «Je suis très stable dans mes chronos. Cela veut dire que je suis en forme. Mais il est clair que je n’ai pas l’habitude de ce type de championnats et que cela reste très impressionnant. Me retrouver côte à côte avec des stars dans la chambre d’appel, cela reste quelque chose d’assez grandiose», poursuit celui qui prend Pierre-Ambroise Bosse comme idole.

Du haut de ses 22 ans, Eliott Crestan s’apprête à peut-être voir sa carrière de sportif de haut niveau s’envoler ce week-end. Mais quoi qu’il arrive, il n’en est qu’au début de son aventure parmi l’élite mondiale. «Je vais tout donner en qualifications, sans en garder sous la pédale. Le but, c’est de passer ce premier tour. La suite, s’il y en a une, cela ne sera que du bonus».

Les rendez-vous à ne pas manquer pour suivre le recordman de Belgique du 800 mètres, c’est vendredi à 20 h 05, et puis peut-être samedi à 19 h 25 et dimanche à 18 h 25.